Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente de se reprendre, sur fond d'inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient un peu vendredi en fin d'échanges européens, soutenus par des inquiétudes sur l'offre de brut, ainsi que par un regain d'espoir sur la demande américaine.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour7 livraison en février valait 111,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,15 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 12 cents, à 98,92 dollars.

Dans un marché sans grand volume à l'approche des fêtes de fin d'année, les investisseurs étaient attentifs vendredi à la situation au Soudan du Sud, où des hommes armés ont attaqué un champ pétrolier mercredi, dans un regain de tensions faisant craindre une nouvelle baisse de la production du pays.

En outre, le Brent était soutenu par les problèmes persistants en Libye où les rebelles refusent de rouvrir les terminaux pétroliers de la région riche en pétrole de l'est du pays, notait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Les gardes des installations pétrolières bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers du pays. Cette crise a provoqué la chute de la production libyenne à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal.

Par ailleurs, la révision en hausse de la croissance du Produit intérieur brut aux États-Unis pour le troisième trimestre, à 4,1% contre une estimation précédente de 3,6%, a alimenté les espoirs de voir rebondir la demande du plus gros consommateur mondiale d'or noir.

Le rebond des cours restait tout de même faible car les marchés reprenaient leur souffle après la décision mercredi de la Fed de commencer à diminuer à partir de janvier ses rachats d'actifs mensuels massifs, de 10 milliards de dollars à 75 milliards de dollars.

Cette diminution a été vue comme un signe de confiance dans l'économie plutôt qu'un coup porté à la liquidité, ce qui a soutenu les cours du brut, commentait David Hufton, analyste chez PVM.

Les injections massives de liquidités ont pour effet de stimuler les investissements, notamment dans les matières premières, et de diluer la valeur du dollar, rendant ainsi plus attrayant les achats d'or noir, libellés dans la monnaie américaine.






Commenter Le pétrole tente de se reprendre, sur fond d'inquiétudes sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite