Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York sous la pression d'abondantes réserves

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole brut se sont repliés mercredi à New York, sous la pression d'une augmentation des stocks aux Etats-Unis, en l'absence de nouveau développement en Libye et au Moyen-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 104,27 dollars, en repli de 52 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a concédé 3 cents à 115,13 dollars.

"Ces derniers jours, il n'y a pas eu de réel développement de la situation au Moyen-Orient, et l'attention du marché s'est retournée vers les indicateurs économiques et ce qui se passe fondamentalement aux Etats-Unis en terme d'offre", a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

Les prix ont chuté juste après la publication du relevé hebdomadaire du département de l'Energie sur l'état des stocks, avant de réduire leur recul.

Les réserves de brut ont augmenté bien plus que prévu la semaine passée, de 2,9 millions de barils contre 1,5 million attendu par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

"Ce qui est inquiétant, c'est que 1,7 million de ces barils ont trouvé leur chemin jusqu'à Cushing, faisant monter les stocks accumulés là-bas à 41,9 millions de barils, un record", a souligné Nic Brown, de Natixis.

Situé dans l'Oklahoma (sud), Cushing est le principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

Les stocks d'essence ont reculé de 2,7 millions de barils. C'était plus qu'estimé, mais la demande d'essence est ressorti en légère baisse de 0,1% sur les quatre dernières semaines par rapport à un an plus tôt.

Cela "suggère qu'il n'y aura pas de problèmes importants pour satisfaire la demande américaine en carburant pendant la saison des grands départs en vacances", a estimé Nic Brown.

Côté statistiques, l'indicateur sur l'emploi privé aux Etats-Unis publié mercredi a été relativement positif. Les embauches dans le secteur privé sont restées fortes en mars malgré un léger ralentissement, selon l'enquête mensuelle du cabinet de conseil en ressources humaines ADP, de bon augure avant les chiffres officiel de l'emploi et du chômage attendus vendredi.

En Libye, les frappes aériennes de la coalition ont repris mercredi après-midi à l'est de Tripoli alors que les insurgés subissaient de nouveaux revers. Les forces du dirigeant Mouammar Kadhafi ont repris le site pétrolier de Ras Lanouf et progressé vers Brega.

"Ceux qui pensaient que le pétrole libyen allait revenir dans les tuyaux rapidement vont probablement être déçus", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

Les investisseurs continuaient par ailleurs à surveiller ce qui se passait dans d'autres pays de la région. En Syrie, le président Bachar al-Assad est resté muet sur la levée de l'état d'urgence, une mesure hautement symbolique.

Cette première intervention publique depuis le début de la contestation en Syrie le 15 mars a profondément déçu les protestataires qui ont annoncé la poursuite des manifestations.

rp

(AWP/31 mars 2011 06h21)

Commenter Le brut se replie à New York sous la pression d'abondantes réserves


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite