Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole penche pour la prudence à New York avant la Fed et les stocks

prix-du-petrole New YorkNew York: Le cours du pétrole coté à New York a légèrement reculé mardi, les investisseurs se plaçant sur la réserve avant une réunion importante de la Réserve fédérale américaine (Fed) et un rapport sur les stocks de brut américains.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a cédé 26 cents pour s'établir à 97,22 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé à 108,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 97 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les acteurs du marché ont procédé à quelques prises de bénéfices après la progression des cours la veille, selon John Kilduff d'Again Capital.

Ils sont surtout dans l'expectative avant la fin de la réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale (FOMC) et la publication du rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis mercredi.

Selon la moyenne des prévisions des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les stocks de brut auraient reculé de 2,7 millions de barils la semaine dernière.

Cette baisse serait beaucoup plus modérée que la semaine précédente, quand les réserves d'or noir avaient diminué de 10,6 millions de barils, remarquait Tim Evans de Citi.

Les stocks d'essence auraient, eux, progressé de 1,8 million de barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 600.000 barils.

L'autre facteur d'incertitude incitant les investisseurs à la prudence est la conclusion de la réunion de deux jours du FOMC.

Ses responsables doivent décider de l'avenir de son programme de rachats d'actifs de 85 milliards de dollars par mois, qui a pour but de soutenir la reprise économique aux États-Unis.

Les injections de la Fed ont tendance à diluer la valeur du dollar et incitent les investissements dans les actifs risqués, deux conséquences de nature à soutenir le cours du pétrole.

La Fed a déjà signalé son intention de ralentir ce programme dès que l'économie américaine lui semblerait assez solide. De récents indicateurs économiques positifs sur la première économie mondiale ont donc alimenté les spéculations sur une réduction des rachats d'actifs dès cette dernière réunion de 2013.

Toutefois les chiffres sur l'inflation américaine publiés mardi donnent à la Fed un peu plus de marge de manoeuvre pour retarder le début du ralentissement de son aide à l'économie, remarquait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont en effet restés stables en novembre, s'établissant à 1,2% sur un an alors que la banque centrale vise un objectif de 2% annuel pour l'inflation.

Pour John Kilduff, le marché reste par ailleurs attentif à la mise en route de nouveaux oléoducs aux Etats-Unis, qui devraient permettre de faire baisser plus rapidement les réserves de brut dans le pays et ainsi d'alléger la pression sur les prix.

La partie de l'oléoduc Keystone de TransCanada reliant Cushing (Oklahoma), où est stocké le brut servant de référence au WTI, aux raffineries du golfe du Mexique fait ainsi l'objet depuis peu de tests avant sa mise en route officielle en janvier.

La compagnie Royal Dutch Shell a de son côté commencé à inverser le flot sur un oléoduc reliant Houston, au Texas, vers les raffineries de la Louisiane.






Commenter Le pétrole penche pour la prudence à New York avant la Fed et les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite