Menu
RSS

Le pétrole penche pour la prudence à New York avant la Fed et les stocks

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole New YorkNew York: Le cours du pétrole coté à New York a légèrement reculé mardi, les investisseurs se plaçant sur la réserve avant une réunion importante de la Réserve fédérale américaine (Fed) et un rapport sur les stocks de brut américains.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a cédé 26 cents pour s'établir à 97,22 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé à 108,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 97 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les acteurs du marché ont procédé à quelques prises de bénéfices après la progression des cours la veille, selon John Kilduff d'Again Capital.

Ils sont surtout dans l'expectative avant la fin de la réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale (FOMC) et la publication du rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis mercredi.

Selon la moyenne des prévisions des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les stocks de brut auraient reculé de 2,7 millions de barils la semaine dernière.

Cette baisse serait beaucoup plus modérée que la semaine précédente, quand les réserves d'or noir avaient diminué de 10,6 millions de barils, remarquait Tim Evans de Citi.

Les stocks d'essence auraient, eux, progressé de 1,8 million de barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 600.000 barils.

L'autre facteur d'incertitude incitant les investisseurs à la prudence est la conclusion de la réunion de deux jours du FOMC.

Ses responsables doivent décider de l'avenir de son programme de rachats d'actifs de 85 milliards de dollars par mois, qui a pour but de soutenir la reprise économique aux États-Unis.

Les injections de la Fed ont tendance à diluer la valeur du dollar et incitent les investissements dans les actifs risqués, deux conséquences de nature à soutenir le cours du pétrole.

La Fed a déjà signalé son intention de ralentir ce programme dès que l'économie américaine lui semblerait assez solide. De récents indicateurs économiques positifs sur la première économie mondiale ont donc alimenté les spéculations sur une réduction des rachats d'actifs dès cette dernière réunion de 2013.

Toutefois les chiffres sur l'inflation américaine publiés mardi donnent à la Fed un peu plus de marge de manoeuvre pour retarder le début du ralentissement de son aide à l'économie, remarquait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont en effet restés stables en novembre, s'établissant à 1,2% sur un an alors que la banque centrale vise un objectif de 2% annuel pour l'inflation.

Pour John Kilduff, le marché reste par ailleurs attentif à la mise en route de nouveaux oléoducs aux Etats-Unis, qui devraient permettre de faire baisser plus rapidement les réserves de brut dans le pays et ainsi d'alléger la pression sur les prix.

La partie de l'oléoduc Keystone de TransCanada reliant Cushing (Oklahoma), où est stocké le brut servant de référence au WTI, aux raffineries du golfe du Mexique fait ainsi l'objet depuis peu de tests avant sa mise en route officielle en janvier.

La compagnie Royal Dutch Shell a de son côté commencé à inverser le flot sur un oléoduc reliant Houston, au Texas, vers les raffineries de la Louisiane.






Commenter Le pétrole penche pour la prudence à New York avant la Fed et les stocks

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite