Menu
RSS
A+ A A-

Carburants dans les DOM: Rubis accuse Lurel de jouer aux apprentis sorciers

prix-du-petrole ParisParis: Le groupe pétrolier français Rubis, qui vend environ un tiers des carburants aux Antilles et en Guyane, a accusé lundi le ministre de l'Outre-mer Victorin Lurel de jouer aux apprentis sorciers avec une réforme des prix jugée inapplicable.
Les gérants de stations-service, les raffineurs, stockistes et autres distributeurs critiquent un projet du ministre mené selon eux sans concertation qui modifie le mode de calcul des marges --réglementées dans les départements d'outre-mer-- à un niveau insuffisant à leurs yeux.

Le nouveau décret, visant à lutter contre la vie chère, impose aux pétroliers de justifier l'ensemble de leurs coûts et plafonne à 9% les rendements financiers dans le raffinage et le stockage.

Là, on a des apprentis sorciers, guidés par des objectifs politiciens et une haine viscérale des pétroliers, a tempêté Jean-Pierre Hardy, directeur général délégué de Rubis Energie.

Les choses telles qu'elles sont faites aujourd'hui sont inapplicables. On ne sait pas notamment comment les surcoûts liés à l'importation de produits seront pris en compte, a fait valoir M. Hardy. S'il n'y a pas ajournement, pour concertation, il se passera des choses, a-t-il ajouté.

La Société anonyme de la raffinerie des Antilles (Sara), implantée en Martinique, menace, du fait du projet de décret Lurel, de ne plus financer les stocks stratégiques de carburants, dont la charge incombe habituellement aux distributeurs, qui font office de matelas de sécurité en cas de crise d'approvisionnement ou de flambée du prix du baril.

Codétenue par Total (50%), Rubis (35,5%) et ExxonMobil (14,5%), la Sara a la particularité de produire des carburants aux spécifications européennes pour les DOM, malgré la proximité des Amériques.

Après une réunion en octobre 2012, et deux autres réunions en juin, toutes infructueuses, les pétroliers doivent être reçus mercredi au ministère.

Il peut sortir quelque chose d'une concertation, à condition qu'elle soit bilatérale, a plaidé M. Hardy.

Les pétroliers défendent le système actuel, né en 2010 après le vaste mouvement de protestation outre-mer contre les prix élevés des carburants fin 2008.

Dans un appel à François Hollande, la filière carburants outre-mer estime à environ 5 centimes sa marge nette pour un litre de carburant d'environ 1,40 euro.

Rubis revendique un tiers du marché des carburants en Martinique, Guadeloupe et en Guyane, derrière Total (40 à 45% environ) mais devant Esso (ExxonMobil, environ 15%).

map/mpa/cb/nas

RUBIS

TOTAL

EXXONMOBIL

ESSO SOCIETE ANONYME FRANCAISE






Commenter Carburants dans les DOM: Rubis accuse Lurel de jouer aux apprentis sorciers


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite