Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du brut en ordre dispersé après des stocks américains mitigés

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché indécis après la publication des chiffres sur les stocks américains de produits pétroliers et toujours inquiet de la situation en Libye.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 115,42 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 26 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 4 cents à 104,75 dollars.

"Les prix du pétrole ont nettement baissé à la suite de la publication d'une hausse des stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis) qui ont grimpé à un niveau record", commentait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Ce chiffre est surveillé de près par les investisseurs: il s'agit du principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

De plus, les stocks de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine passée aux Etats-Unis, progressant de 2,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 25 mars, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont grimpé contre toute attente, s'étoffant de 700'000 barils, tandis que les stocks d'essence ont diminué plus qu'attendu, de 2,7 millions de barils.

La consommation peine toujours à rebondir aux Etats-Unis, du fait d'une reprise économique à la peine, plombée par les difficultés persistantes auxquelles fait face le marché du travail.

Donnant quelques espoirs au marché avant la publication vendredi du rapport mensuel officiel sur l'emploi et le chômage, l'un des principaux indicateurs pour mesurer la vigueur de la reprise américaine, les créations d'emploi du secteur privé sont restées fortes en mars, selon des chiffres publiés mercredi.

Mais l'attention des investisseurs s'est rapidement de nouveau concentrée sur l'évolution des événements en Afrique du nord alors que la situation reste très tendue en Libye, où les activités pétrolières demeurent presque à l'arrêt.

Un raid aérien contre les forces du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été mené mercredi peu avant 15H00 GMT à l'ouest d'Ajdabiya, a constaté un journaliste de l'AFP.

Alors que les forces loyalistes ont repris mercredi le port pétrolier de Ras Lanouf, et progressé vers l'est en direction de Brega, à environ 80 km à l'ouest d'Ajdabiya, les rebelles ont multiplié les appels à l'aide à la coalition internationale, qui n'avait pas mené de frappes aériennes dans la région depuis plusieurs jours.

"Ceux qui pensaient que le pétrole libyen allait revenir dans les tuyaux rapidement vont probablement être déçus", a noté Phil Flynn de PFG Best Research.

La Libye est secouée depuis mi-février par un mouvement de contestation, visant à obtenir le départ du colonel Kadhafi du pouvoir, qui s'est transformé ces dernières semaines en guerre civile.

rp

(AWP/30 mars 2011 18h31)

Commenter Les cours du brut en ordre dispersé après des stocks américains mitigés


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite