Menu
RSS

Le pétrole finit en petite hausse à New York à 97,50 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York a fini en très légère hausse jeudi, après avoir cherché une direction dans la foulée d'un nouveau recul des stocks de brut aux Etats-Unis et d'un bon indicateur économique dans ce pays.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a grignoté 6 cents à 97,50 dollars.

Il avait commencé la séance en baisse, les investisseurs soupesant les chiffres en demi-teinte publiés la veille par le département de l'Energie américain.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 108,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lâchant 1,03 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Le département de l'Energie américain a fait état mercredi d'un recul des réserves de stocks de 10,6 millions de barils pour la semaine achevée le 6 décembre. Mais ce chiffre masquait une hausse des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 4,5 millions de barils, ainsi qu'une accumulation d'essence dont les stocks ont progressé de 6,7 millions de barils, un signe négatif pour la demande dans le premier pays consommateur d'or noir.

Mais jeudi un bon chiffre sur les ventes au détail, et en particulier pour les ventes de voitures, a aidé le baril à se ressaisir, commente Bart Melek de TD Securities.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont en effet augmenté un peu plus que prévu en novembre, de 0,7% par rapport à octobre. Elles ont été portées notamment par les ventes de voitures et de pièces détachées, en hausse de 1,8%, tandis que les ventes d'essence ont baissé de 1,1%.

Par ailleurs, des craintes viennent de la hausse des taux d'intérêt aujourd'hui, à cause d'une potentielle réduction des aides de la Fed (la banque centrale américaine, NDLR) la semaine prochaine, ajoute M. Melek.

Une hausse des taux pourrait s'avérer néfaste pour la demande des Américains, précise-t-il, dans la mesure où il rend tout emprunt plus coûteux, pour les ménages comme pour les entreprises.

lor/sl/lth






Commenter Le pétrole finit en petite hausse à New York à 97,50 dollars le baril

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite