Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite après des indicateurs économiques mixtes

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, le brut de Londres étant plombé par une chute inattendue de la production industrielle en zone euro tandis que le pétrole coté à New York profitait d'un bon indicateur américain.

Vers 18H00 à Paris, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 108,71 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 99 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 17 cents, à 97,61 USD.

"Les prix du brut ont divergé (jeudi), le cours du Brent s'affaiblissant après des données décevantes en provenance de l'Europe, tandis que les cours américains se tenaient un peu mieux après un indicateur américain", expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Selon des chiffres publiés jeudi, la production industrielle a nettement reculé en octobre en zone euro, une chute inattendue de nature à alimenter un regain d'inquiétude des investisseurs sur la vigueur de la reprise économique et de la demande de pétrole au sein de l'Union monétaire.

A l'inverse, une hausse des ventes de détail en novembre au États-Unis était plutôt de nature à rassurer les opérateurs de marché sur la demande de brut dans la première économie mondiale, malgré un rebond plus fort que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis pour la semaine close le 7 décembre.

Par ailleurs, le Brent pâtissait de la perspective d'une possible hausse de l'offre de pétrole en provenance d'Iran et de Libye.

Les exportations iraniennes de pétrole brut et de produits condensés ont légèrement augmenté en novembre par rapport à octobre, s'établissant à 850'000 barils par jour, notamment grâce à la Chine, selon les premières estimations de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE).

Les exportations pétrolières de l'Iran vers l'Asie sont désormais plus faciles, l'accord intérimaire conclu entre l'Iran et les grandes puissances le 24 novembre ayant permis la levée de l'interdiction pour les assureurs européens d'assurer les tankers transportant du brut iranien.

Cet accord maintient toutefois l'interdiction d'exporter du brut vers l'Europe, ce qui écarte une hausse significative des exportations iraniennes dans les prochains mois.

De plus, la Libye a annoncé cette semaine que les principaux terminaux pétroliers de l'Est du pays ré-ouvriraient le 15 décembre, après avoir été bloqués par des manifestants et des grévistes.

La production pétrolière libyenne est actuellement tombée à 250'000 barils, contre 1,5 million de barils par jour en temps normal.

La Libye et l'Iran étaient deux sources d'approvisionnement importantes du marché pétrolier européen.

afp/dg



(AWP / 12.12.2013 18h12)




Commenter Le brut hésite après des indicateurs économiques mixtes


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite