Menu
RSS

L'Opep aura plus de mal à maintenir le baril à 100 dollars en 2014

prix-du-petrole viennevienne: L'augmentation de la production mondiale de pétrole, conjuguée à une faible hausse de la demande, risque de mettre les prix du brut sous pression en 2014 et compliquer la tâche de l'Opep qui veut maintenir le baril à 100 dollars.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé mercredi à Vienne de laisser inchangé son plafond de production fixé à 30 millions de barils par jour (mbj), afin de maintenir l'équilibre du marché, lors de sa 164e réunion ministérielle.

Mais les ambitions de l'Irak et de l'Iran, l'éventuel rétablissement de la production libyenne et la forte progression de la production de brut américaine pourraient conduire à une surabondance en 2014, alors même que la demande n'est attendue qu'en faible hausse (+1 mbj selon l'Agence internationale de l'Energie), estiment des experts interrogés par l'AFP.

Nous pourrions potentiellement avoir une situation de surabondance d'offre en 2014, prévient Bill Farren Price, président de Petroleum Policy Intelligence.

Il y a des inquiétudes sur le fait qu'on puisse observer une augmentation de l'offre de la part de l'Iran, de l'Irak, de la Libye et de l'Amérique du Nord, abonde Jason Schenker, économiste et président de Prestige Economics.

Les États-Unis produisent actuellement 8 mbj, soit 50% de plus qu'il y a cinq ans grâce à l'exploitation du pétrole de schiste, tandis que l'Irak ambitionne d'augmenter ses exportations de brut de 1 mbj l'année prochaine.

De son côté, l'Iran affirme pouvoir revenir très rapidement à son niveau de production d'avant les sanctions, soit 4 mbj, si celles-ci étaient levées.

Si Téhéran parvient à un accord définitif avec les grandes puissances au sujet de son programme nucléaire controversé, on verrait bien plus de pétrole arriver sur le marché, prévient M. Schenker. C'est le principal risque (pour les prix), pas le pétrole de schiste, selon lui.

De plus, le ministre libyen du Pétrole Abdelbari al-Aroussi s'est déclaré mercredi optimiste quant à un rétablissement rapide de la production de son pays, actuellement perturbée, à son niveau normal de 1,5 mbj.

Tout cela pourrait tester la capacité de l'Opep à contrôler la production et à garder les prix au dessus du niveau désiré de 100 dollars par baril, estiment dans une note les experts du Centre d'études énergétiques mondiales (CGES).

Mi-2014, ce sera un défi pour l'Opep de réfléchir au respect de leur cible de production, renchérit M. Schenker.

L'Arabie saoudite, premier producteur mondial de brut et chef de file de l'Opep, a maintes fois déclaré que le niveau de 100 dollars était idéal tant pour les producteurs que pour les consommateurs.

Les analystes du CGES notent tout particulièrement que l'augmentation annoncée de la production irakienne augmenterait la pression sur les autres membres de l'Opep, principalement sur l'Arabie saoudite, pour réduire la production afin d'éviter la chute des prix du pétrole, même si l'objectif (de l'Irak) semble optimiste étant donné les contraintes d'infrastructures et les problèmes de sécurité.

Justement, certains analystes mettent en doute une telle augmentation de l'offre de la part des pays de l'Opep produisant actuellement moins que leurs capacités.

Je suis très sceptique (...) car en Irak, l'augmentation de la production est bien plus lente qu'annoncée, indique à l'AFP Cornelia Meyer, analyste indépendante et président de MRC Corporation.

Je reviens de Libye et je ne vois pas comment ils vont retourner à la normale, ajoute-t-elle, parlant d'un pays dans un état défaillant.

Selon elle, la forte augmentation tant redoutée de la production ne pourrait intervenir qu'en 2015. Elle mise en conséquence sur un maintien des prix du brut autour de 100 dollars l'année prochaine.

A l'inverse, le cabinet Capital Economics, qui table sur un retour de l'Iran et un rétablissement plus prompt de la Libye, estime que le Brent devrait chuter à 90 dollars le baril (contre environ 112 dollars actuellement) d'ici fin 2014.






Commenter L'Opep aura plus de mal à maintenir le baril à 100 dollars en 2014

Commentaires   

+1#1coco5716005-12-2013 11:00
C'est plutot une bonne nouvelle pour les consommateurs,l e prix la pompe devrai chuter si j'ai bien compris?

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite