Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du pétrole divergent, après les stocks US et l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole évoluaient dans des directions opposées mercredi en fin d'échanges européens, en hausse à New York après le net recul des stocks américains de brut, et en baisse à Londres du fait d'une offre toujours abondante.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 112,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 8 cents par rapport à la clôture de mardi. Le baril de Brent est monté mercredi à 113,02 dollars, son plus haut niveau en trois mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,33 dollar à 97,37 dollars, après être monté à 97,53 dollars, son plus haut niveau depuis fin octobre.

Les prix du Brent se sont retrouvé sous pression mercredi, retombant de leurs sommets en plusieurs semaines, après le maintien inchangé par l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) de son plafond de production, observait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Comme largement anticipé par le marché, l'Opep a ainsi décidé mercredi de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour (mbj), ce qui laisse présager d'une croissance de l'offre plus importante que celle de la demande, et ainsi plombait les prix.

L'offre de l'Opep devrait bientôt s'étoffer avec l'augmentation de la production en Iraq, potentiellement de 4 millions de barils par jour l'année prochaine, le possible relâchement des sanctions contre l'Iran, et le renforcement de l'exploitation de schistes bitumineux aux États-Unis, expliquait Gary Hornby, analyste chez Inenco.

Les cours du WTI bénéficiaient pour leur part d'un recul inattendu des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 29 novembre.

Selon les chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE), les réserves américaines de brut ont reculé de 5,6 millions de barils alors qu'elles étaient attendues stables.

Mais cette baisse des stocks pouvaient plus s'expliquer par une hausse des exportations plus que par une consommation américaine robuste, tempérait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB.

Les cours avaient profité pendant les échanges asiatiques par l'annonce mercredi de l'ouverture prochaine d'un oléoduc clef aux États-Unis qui devrait permettre de soulager le goulot d'étranglement que connaît le principal centre de stockage du pays.

Les réserves du centre de Cushing (Oklahoma, centre-sud du pays) sont restées stables la semaine dernière, à 40,6 millions de barils.






Commenter Les cours du pétrole divergent, après les stocks US et l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite