Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole dopé à l'ouverture à New York un recul des stocks

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole new-yorkais ont entamé la séance en nette hausse mercredi après l'annonce par la fédération professionnelle américaine (API) d'une chute brutale des réserves d'or noir aux Etats-Unis.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) s'appréciait de 95 cents, à 96,99 dollars.

La fédération de l'industrie pétrolière API a créé la surprise mardi après la clôture en annonçant que selon les chiffres récoltés auprès de ses membres, les réserves de brut avaient reculé de 12,4 millions de barils la semaine dernière.

Plusieurs facteurs expliqueraient cette forte baisse selon Phil Flynn de Price Futures Group, à commencer par un brouillard persistant autour de Houston, au Texas, qui aurait perturbé les importations.

Dans le même temps, les raffineries ont pressé fortement sur la pédale d'accélérateur en augmentant leur capacité d'utilisation, a relevé le spécialiste.

Par ailleurs, des considérations fiscales de fin d'année incitent les compagnies pétrolières à abaisser leurs stocks, a-t-il ajouté.

Le département américain de l'Energie (DoE) doit diffuser à 15H30 GMT son propre rapport hebdomadaire sur les stocks des produits pétroliers aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient être restés stables lors de la semaine close le 29 novembre après n'avoir cessé de gonfler depuis mi-septembre.

Les cours continuaient aussi à profiter de l'annonce de la mise en route en janvier de la partie sud de l'oléoduc Keystone transportant le brut depuis Cushing (Oklahoma), où est stocké le brut servant de référence au WTI, jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique.

Cela devrait permettre de désengorger en grande partie les réserves de Cushing, où le WTI s'accumule depuis quelques années.

La progression des cours du baril new-yorkais a toutefois été freinée par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) annoncée à Vienne de maintenir le plafond de sa production à 30 millions de barils par jour, selon l'analyste indépendant Andy Lipow.

Ce statu quo était largement attendu, les ministres ayant multiplié les déclarations en ce sens avant la réunion de mercredi.

Le marché restait aussi attentif à l'évolution de la situation en Libye, alors que le ministre du Pétrole Abdelbari al-Aroussi a déclaré qu'il espérait que le pays revienne dans dix jours à son niveau normal de production de 1,5 million de barils par jour, contre 250.000 barils quotidiennement actuellement.

Les opérateurs sont assez sceptiques face à cette annonce, a souligné Andy Lipow. Mais si elle se réalisait, cela pèserait certainement sur le baril de brut, surtout le Brent (coté à Londres, ndlr), en apportant sur un marché déjà bien approvisionné des barils supplémentaires.






Commenter Le pétrole dopé à l'ouverture à New York un recul des stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite