Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole cherche une direction, le marché attend les stocks US

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient en ordre dispersé mercredi en cours d'échanges européens, en hausse à New York et en légère baisse à Londres, mais restaient dans l'ensemble élevés en attendant les chiffres hebdomadaires des réserves américaines d'or noir.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 112,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 57 cents par rapport à la clôture de mardi. Le baril de Brent est monté mercredi à 113,02 dollars, son plus haut niveau en trois mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,21 dollar à 97,25 dollars, après être monté à 97,53 dollars, son plus haut niveau depuis fin octobre.

Le cours du Brent a (...) suivi celui du WTI à la hausse, après l'annonce de l'ouverture (prochaine) d'un oléoduc clef (aux États-Unis) qui devrait permettre de soulager le goulot d'étranglement que connait le principal centre de stockage du pays, commentait Lucy Sidebotham, analyste chez Inenco.

Ce nouvel oléoduc va permettre de drainer l'excès de pétrole, réduisant ainsi l'offre disponible, un mouvement de nature à faire monter les prix du barils, expliquait Mme Sidebotham.

La compagnie Transcanada a indiqué lundi que la partie de l'oléoduc Keystone transportant du pétrole depuis Cushing, en Oklahoma (centre-sud des États-Unis), où est stocké le brut servant de référence au WTI, et les raffineries du golfe du Mexique, devrait entrer en service début janvier.

L'oléoduc construit par le groupe canadien est d'une capacité de 700.000 barils par jour. Cela devrait permettre de désengorger en grande partie les réserves de brut à Cushing, où le WTI s'accumule depuis quelques années.

Les investisseurs attendaient de plus des indications sur la vigueur de la demande de pétrole des États-Unis, le plus gros consommateur d'or noir au monde, le département américain de l'Énergie (DoE) devant publier mercredi son rapport hebdomadaire sur le niveau des réserves du pays.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient être restés stables lors de la semaine close le 29 novembre, tandis que les réserves d'essence se seraient étoffées de 1,1 million de barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient avoir baissé de 1,6 million de barils.

Le marché était par ailleurs attentif à la réunion mercredi à Vienne des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le cartel devrait laisser inchangé son plafond de production à 30 millions de barils par jour, niveau auquel il est fixé depuis fin 2011.

Malgré les manifestations et perturbations de l'offre persistantes en Libye et les sanctions sur l'Iran, le plafond va rester le même du fait d'une demande grandissante et d'une amélioration de la situation économique mondiale, affirmait Mme Sidebotham.

Depuis cet été, la production pétrolière de la Libye est régulièrement perturbée par divers arrêts de travail et mouvements de protestation sur les sites de production et d'exportation d'or noir, faisant baisser la production du pays à 250.000 barils par jour contre un niveau normal de 1,5 million de barils par jour (mbj).

Le ministre libyen du Pétrole Abdelbari al-Aroussi a tout de même déclaré mardi à Vienne qu'il espérait que le pays revienne dans dix jours.

bur-acd/rhl

TRANSCANADA






Commenter Le pétrole cherche une direction, le marché attend les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite