Menu
RSS
A+ A A-

La tendance se renverse et le brut finit en hausse à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont progressé mardi à New York, mettant fin à une série de trois replis consécutifs, alors que l'incertitude sur la capacité de la Libye à reprendre ses exportations de pétrole l'emportait.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 104,79 dollars, en progression de 81 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 36 cents à 115,16 dollars.

"Les investisseurs veulent savoir comment les événements vont se conclure en Libye, et quand le pétrole libyen va retourner sur le marché. Parce qu'il y a toujours des questions sur qui va produire, qui va vendre, et qui achètera", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'avancée des rebelles en Libye avait donné espoir aux investisseurs de voir les exportations de brut reprendre. Les ports pétroliers de Brega et Ras Lanouf sont revenus aux mains des opposants au colonel Kadhafi.

Lundi, l'opposition avait indiqué qu'elle projetait d'exporter du pétrole d'ici "moins d'une semaine" et que l'organe politique représentant les rebelles avait signé récemment un accord avec le Qatar déléguant à l'émirat la commercialisation du brut.

La Libye produisait 1,6 million de barils de pétrole par jour avant le mouvement de contestation, et en exportait 1,3 million.

"Le baril est tombé jusqu'à 102,70 dollars sur une idée très simple": un raffermissement du dollar et une avancée des rebelles, a souligné Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

Le cours du baril s'était replié au cours des trois dernières séances après un pic à près de 107 dollars, et a poursuivi cette tendance jusqu'en fin de matinée new-yorkaise. Mais il s'est ensuite redressé.

Selon les analystes de Commerzbank, "les espoirs d'une normalisation des livraisons de pétrole de la Libye sont exagérés".

"La question de la sécurité est toujours problématique, ce qui rend difficile le retour sur les sites de production des travailleurs pétroliers", ont-ils ajouté.

La situation restait tendue en Libye. Dans l'Est, après avoir rapidement progressé ces derniers jours, les rebelles visaient Syrte, la ville natale de Mouammar Kadhafi, mais ils ont reculé sous le feu des forces régulières à plus d'une centaine de kilomètres de leur objectif, selon des journalistes de l'AFP.

"Cela va être une saga interminable, et je ne crois pas que les choses soient réglées en Syrie, ni qu'on ait fini d'entendre parler d'Al-Qaïda au Yémen", a estimé Rich Ilczyszyn.

Le président syrien Bachar al-Assad, qui a accepté mardi la démission du gouvernement, va s'adresser mercredi à la nation pour la première fois depuis le début, le 15 mars, d'une contestation sans précédent du régime autoritaire en place depuis plus de quatre décennies.

Au Yémen, une explosion avait fait lundi 150 tués dans la sud dans une usine de munitions dont Al-Qaïda a pris brièvement le contrôle. Des centaines de jeunes yéménites ont manifesté mardi dans le sud du pays pour dénoncer cette explosion, dont ils ont rejeté la responsabilité sur les autorités.

La publication du rapport hebdomadaire sur les stocks aux Etats-Unis, attendu mercredi, passait une nouvelle fois au second plan.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une augmentation de 1,5 million de barils des stocks de brut la semaine passée, et sur une baisse de 1,7 million de barils des réserves d'essence et de 400'000 barils de celles des produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

rp

(AWP/30 mars 2011 06h20)

Commenter La tendance se renverse et le brut finit en hausse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite