Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole kurde: la Turquie propose des discussions tripartites Erbil-Ankara-Bagdad

prix-du-petrole erbil (irak)erbil (irak): Le ministre turc de l'Energie, Taner Yildiz, a proposé lundi la tenue de discussions tripartites avec le gouvernement irakien et celui de la région autonome du Kurdistan pour résoudre le conflit autour des exportations de pétrole kurde.
Cette proposition intervient sur fond de multiples tensions entre Bagdad et le Kurdistan irakien, allant de questions territoriales à celle de la vente de pétrole à l'international, que Bagdad veut contrôler.

Il vaut mieux tenir des discussions tripartites entre le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et (son homologue kurde) Nechviran Barzani, en présence de la partie turque, a déclaré M. Yildiz lors d'une conférence de presse sur le pétrole et le gaz à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

Que la réunion ait lieu à Bagdad, Erbil ou Ankara n'a que peu d'importance, a-t-il dit, ajoutant: je pense que cette réunion sera importante, et que nous en sortirons avec de bons résultats.

Le 15 novembre, M. Yildiz avait déjà proposé d'effectuer une médiation entre Bagdad et les Kurdes d'Irak au sujet du pétrole.

Le gouvernement régional kurde traite directement avec les compagnies pétrolières et considère que le pétrole et le gaz produits dans cette région sont la propriété du Kurdistan irakien, alors que le gouvernement central lui conteste ce droit et estime que l'énergie produite dans toutes les régions d'Irak appartient au pays tout entier.

Lors d'une visite le 26 novembre en Turquie, M. Barzani a déclaré que les premières livraisons de pétrole du Kurdistan à la Turquie pourraient avoir lieu avant Noël, déclenchant la fureur de Bagdad.

Evoquant la construction --en cours depuis quelques mois-- d'un oléoduc de 50 km vers la Turquie, M. Barzani a affirmé que cette étape n'était dangereuse pour personne, mais que les Kurdes n'étaient pas prêts à abandonner l'idée d'exporter du pétrole.

Dimanche, le vice-Premier ministre irakien en charge de l'Energie, Hussein Chahristani, avait souligné que Bagdad était prêt à combler les besoins énergétiques turcs, mais que toutes les ventes de pétrole devaient passer par le SOMO, l'organisme gouvernemental chargé de la commercialisation du pétrole.

Toute quantité de pétrole exportée d'une quelconque région d'Irak doit être mesurée par le ministère du Pétrole, et le prix défini (par le SOMO), avait-il martelé.

Les revenus doivent être mis à contribution pour la croissance irakienne, et distribué selon les termes du budget fédéral chaque année, avait-il ajouté.






Commenter Pétrole kurde: la Turquie propose des discussions tripartites Erbil-Ankara-Bagdad


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite