Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep se dirige vers le statu quo, malgré une demande déclinante

prix-du-petrole vienneVienne: Malgré une demande déclinante pour son brut, l'Opep devrait laisser inchangé son plafond de production lors de sa réunion mercredi à Vienne, au cours de laquelle elle devrait également désigner un nouveau secrétaire général.
Plusieurs ministres des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont récemment laissé entendre que le plafond collectif de production, fixé à 30 millions de barils par jour (mbj) depuis fin 2011, serait reconduit.

Je ne m'attends pas à ce que cela change car la production répond jusqu'à présent aux besoins des consommateurs, a ainsi déclaré le ministre koweïtien du Pétrole, Mustafa al-Shamali, mi-novembre.

Le cartel fondé en 1960, qui compte actuellement douze États du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique latine, pompe environ un tiers de la production mondiale de brut.

Les prix du pétrole sont toujours dans la fourchette qui satisfait la plupart des membres donc il n'y a pas beaucoup de raison de réduire la production, explique à l'AFP Thomas Pugh, économiste du cabinet Capital Economics.

Cette année, les prix du Brent ont oscillé dans une fourchette comprise entre 100 et 120 dollars le baril, descendant seulement brièvement sous la barre des 100 dollars au printemps.

Si vous faites la moyenne entre le WTI et le Brent, nous sommes à peu près au niveau des 100 dollars que l'Arabie Saoudite considère comme un prix juste, renchérit Harry Tchilinguirian, stratégiste chez BNP Paribas, auprès de l'AFP.

L'accord intérimaire sur le programme nucléaire iranien conclu le week-end dernier ne devrait pas non plus être un facteur suffisant pour changer le plafond de production, étant donné le maintien de l'embargo sur les exportations pétrolières de l'Iran.

Et ce d'autant plus que les problèmes d'offre persistent chez un autre membre du cartel, la Libye, où divers mouvements de protestations ont fait chuter la production de brut à 250.000 barils par jour contre 1,5 mbj en temps normal.

Une demande déclinante pour le brut de l'Opep

Pourtant, une baisse de la production pourrait être nécessaire étant donné la moindre demande de brut de l'Opep l'année prochaine, juge Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank, dans un entretien à l'AFP.

En effet, malgré un appétit mondial en légère hausse, la demande pour le pétrole en provenance de l'Opep devrait passer de 30 mbj en 2013 à 29,10 mbj l'année prochaine, selon les prévisions de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE).

L'Opep elle-même prévoit un déclin de la demande pour son brut jusqu'en 2017, principalement à cause de l'importante hausse de l'offre de pétrole hors-Opep.

Pour M. Fritsch, le plus grand défi pour le cartel est ainsi la rapide augmentation de la production de pétrole de schiste aux États-Unis, qui a fait bondir la production du pays de 50% en cinq ans.

Pourtant, lors de sa dernière réunion en mai, l'Opep est apparue assez sereine face à l'augmentation massive de la production américaine.

D'ailleurs, l'AIE a averti le mois dernier que cette révolution ne durerait pas et que les États-Unis, appelés selon elle à devenir premier producteur mondial de brut devant l'Arabie Saoudite d'ici deux ans, ne resterait qu'une dizaine d'années sur la première marche du podium.

Entre temps, l'Opep va simplement investir moins dans ses capacités de production pour le futur et produira évidemment un peu moins afin de soutenir les prix, estime M. Tchilinguirian.

Le cartel a pompé en octobre un volume inférieur à son plafond pour le deuxième mois consécutif, à 29,89 mbj, selon l'AIE.

Un nouveau secrétaire général ?

Cette 164é réunion doit également permettre aux membres de l'Opep de se mettre d'accord sur un nouveau secrétaire général, dont la nomination a été repoussée d'un an faute d'accord entre l'Arabie Saoudite, l'Iran et l'Irak, qui défendent chacun un candidat.

L'actuel secrétaire général, le Libyen Abdallah El-Badri, a enchaîné deux mandats de trois ans depuis le 1er janvier 2007 avant d'être reconduit pour une année supplémentaire en décembre dernier.

Le secrétaire général de l'Opep a essentiellement une fonction de représentation, mais il est également chargé de préparer les réunions et de favoriser les rapprochements entre les vues souvent divergentes des États.






Commenter L'Opep se dirige vers le statu quo, malgré une demande déclinante

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 janvier 2017 à 16:37

L'accord entre les pays de l'Opep et leurs partenaires sur l…

Vienne: Les pays producteurs de pétrole ont estimé dimanche que l'accord de décembre était bien respecté et en bonne voie de parvenir...

dimanche 22 janvier 2017 à 12:03

Réunion du comité de surveillance de l'Opep, Moscou et Ryad …

Vienne: Le comité de surveillance des accords de réduction de la production de pétrole conclus par l'Opep et ses partenaires se réunissait...

samedi 21 janvier 2017 à 14:29

Pétrole: la Russie a réduit sa production de 100.000 barils …

Moscou: La Russie a réduit sa production de pétrole d'environ 100.000 barils par jour, a indiqué samedi le ministre de l'Energie Alexandre...

vendredi 20 janvier 2017 à 18:13

Le pétrole remonte et retrouve l'équilibre sur la semaine

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens et retrouvaient leur niveau du début de la semaine, les marchés...

vendredi 20 janvier 2017 à 15:08

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, à 52,51 dollars…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi à New York, profitant de l'approche d'une réunion du comité...

vendredi 20 janvier 2017 à 13:58

Pétrole: Schlumberger dans le rouge en 2016, table sur un ré…

Paris: Schlumberger est tombé dans le rouge en 2016, affecté par la chute des prix du pétrole, mais le leader mondial des...

vendredi 20 janvier 2017 à 12:24

Le pétrole monte légèrement, les raffineries chinoises tourn…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse modérée vendredi en cours d'échanges européens, de bonnes données venues de Chine venant soutenir...

vendredi 20 janvier 2017 à 06:18

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain d'informations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE)...

jeudi 19 janvier 2017 à 21:54

Brésil : un juge clé de l'enquête Petrobras tué dans un acci…

Rio de janeiro: Un juge brésilien de la Cour suprême jouant un rôle central dans l'enquête sur le vaste scandale de corruption...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite