Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole plombé à New York par l'abondance des stocks américains de brut

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont fini à un nouveau plus bas en près de six mois mercredi après une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis dont l'ampleur a pris le marché par surprise.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a perdu 1,38 dollar pour s'établir à 92,30 dollars, un plus bas en clôture depuis le 31 mai.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 111,31 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) à Londres, en hausse de 43 cents par rapport à la clôture de mardi.

Le baril de WTI a chuté sous l'effet de l'annonce, par le département américain de l'Energie, d'une hausse de 3 millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 22 novembre. Celles-ci s'élèvent désormais à 391,4 millions de barils. Les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une hausse de seulement 500.000 barils.

Au cours des dix dernières semaines, les réserves de brut américain ont gonflé de façon continue de 35,8 millions de barils.

Le rapport a aussi fait état d'une nouvelle hausse de la production nationale (américaine), alors que les importations sont encore élevées, commente Andy Lebow, de la société de courtage Jefferies Bache. L'analyste souligne au passage que l'abondance de l'offre aux Etats-Unis continue de creuser le fossé avec le baril de Brent coté à Londres, qui s'est de son côté apprécié. Le WTI est clairement dans une tendance baissière, dit-il.

Le plus important souci à court terme pour le WTI sont les quantités grandissantes de l'offre aux Etats-Unis, estime aussi Phil Flynn de Price Futures Group, reléguant au second plan les tensions actuelles en Libye.

Le prix du WTI est notamment très sensible aux réserves de Cushing, dans l'Oklahoma, surveillées attentivement par les investisseurs. Or celles-ci ont à nouveau augmenté lors de la semaine achevée le 22 novembre, selon les chiffres publiés par le gouvernement américain.

Elles se sont accrues de 700.000 barils sur la période, pour atteindre 40,6 millions de barils.



Commenter Le pétrole plombé à New York par l'abondance des stocks américains de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 23 août 2017 à 12:44

Cambodge: une société de Singapour remporte un contrat pétro…

Phnom penh: Une société singapourienne a été choisie mercredi par le Cambodge pour exploiter le premier gisement pétrolier de ce pays en...

mercredi 23 août 2017 à 12:10

Le pétrole hésite avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille avant la publication des...

mercredi 23 août 2017 à 06:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie mercredi, les investisseurs se focalisant sur des estimations faisant état d'une hausse des stocks...

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

mardi 22 août 2017 à 18:12

Le pétrole remonte avant les premières données hebdomadaires…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant, les analystes attendant les données hebdomadaires sur...

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite