Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse après la hausse plus forte que prévu des stocks de brut US

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient mercredi en fin d'échanges européens, plombés à New York par une hausse bien plus forte qu'anticipé des stocks de brut américains, tandis que les prix à Londres parvenaient à limiter leurs pertes du fait de craintes sur l'offre.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 20 cents par rapport à la clôture de mardi. Le prix du Brent était monté lundi après la fin des échanges européens à 111,66 dollars le baril, son plus haut niveau en cinq semaines et demie.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,54 dollar, à 92,14 dollars, après être tombé vers 15H00 GMT à 92,04 dollars, son niveau le plus faible depuis début juin.

Selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE), les stocks de pétrole brut ont augmenté beaucoup plus que prévu lors de la semaine close le 22 novembre aux États-Unis, s'étoffant de 3 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une progression de 500.000 barils.

Cette nouvelle montée des stocks poursuit la tendance à la hausse observée depuis mi-septembre: au cours des neuf semaines précédentes, les réserves de brut américain avaient déjà gonflé de 32,8 millions de barils.

De plus, la demande d'or noir du plus gros consommateur mondial reste faible, notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, ce qui accentuait la pression sur les cours à New York.

Les stocks d'essence ont également progressé bien plus qu'attendu, enregistrant une hausse de 1,8 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, reculé légèrement plus que prévu, de 1,7 million de barils.

Ces inquiétudes sur la demande énergétique américaine pesaient également sur le Brent, mais la référence londonienne parvenait à limiter ses pertes, trouvant du soutien dans les interruptions persistantes dans la production en Libye, observaient les experts de Commerzbank.

Une unité des forces spéciales de l'armée libyenne a essuyé dans la nuit de mardi à mercredi des coups de feu à Benghazi dans l'est du pays, sans qu'il y ait de victime, tandis que la ville entame son deuxième jour de grève déclenchée par des confrontations meurtrières lundi entre l'armée et le groupe jihadiste Ansar Asharia.

Comme le soulignaient les analystes de Commerzbank, la plus grosse partie des champs pétroliers et des terminaux d'exportations libyens se trouvent dans l'est du pays, accentuant l'impact des grèves sur l'offre de brut du pays.

Les blocages des principaux terminaux libyens dans l'est du pays par des protestataires armés depuis fin juillet ont provoqué une chute de la production de pétrole à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour (mbj) avant le début de ce mouvement.



Commenter Le pétrole baisse après la hausse plus forte que prévu des stocks de brut US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite