Menu
RSS
A+ A A-

Libye: le blocage des sites pétroliers provoque une crise économique

prix-du-petrole tripoliTripoli: La Libye traverse une crise économique en raison du blocage des principaux terminaux pétroliers du pays depuis plusieurs mois, qui a fait baisser de 80% les revenus pétroliers, principales recettes de l'Etat, a déclaré mercredi le Premier ministre Ali Zeidan.
Des protestataires armés bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers dans l'Est libyen, provoquant une chute de la production de pétrole à 250.000 barils/jour, contre près de 1,5 million b/j avant le début de ce mouvement.

Les revenus pétroliers ont chuté et ne représentent plus que 20% (de leur niveau habituel, NDLR) et de ce fait le budget n'est plus de 68 milliards de dinars libyens (55 milliards de dollars) puisqu'il avait été calculé sur la base des revenus annuels du pétrole a indiqué M. Zeidan lors d'un point de presse.

Nous n'avons pas pu dépenser les 68 milliards du budget en raison de l'arrêt (des exportations) du pétrole, ce qui a provoqué des perturbations dans certains volets de ce budget, a-t-il ajouté, sans plus de précision.

Nous sommes confrontés actuellement à une crise économique a reconnu le Premier ministre, affirmant que cela pourrait contraindre son gouvernement à contracter des prêts et à ne plus pouvoir honorer nos engagements dont le payement des salaires.

L'industrie pétrolière fournit habituellement 96% des revenus de l'Etat.

Le ministre libyen de l'Economie Moustapha Abou Fnas a affirmé que ces troubles dans l'industrie pétrolière, avaient fait perdre à l'économie plus de 8 milliards de dinars (6 mds USD) depuis le début de la crise.

Un membre du Congrès général national (CGN, la plus haute autorité du pays), Souleimane Kajem, avait pour sa part indiqué récemment que les pertes étaient estimées à plus de 13 milliards de dollars.

Un représentant d'une institution financière internationale a indiqué récemment à l'AFP que si la crise se poursuivait, le gouvernement serait contraint de puiser dans ses réserves de devises, estimées à plus de 130 milliards de dollars, pour honorer ses engagements financiers au niveau national et international.

L'économie libyenne devrait se contracter de 5,1% cette année --contre un bond de 104,5% en 2012--, en raison des perturbations entraînées par ces mouvements de protestation dans les terminaux pétroliers, selon le Fonds monétaire international (FMI).



Commenter Libye: le blocage des sites pétroliers provoque une crise économique


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite