Menu
RSS
A+ A A-

Repli; le marché surveille l'avancée des rebelles en Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux qui continuait de surveiller l'avancée des forces rebelles en Libye, qui pourraient ouvrir la voie à un redémarrage des exportations de brut du pays.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 114,25 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 81 cents à 103,17 dollars.

L'avancée des forces rebelles en Libye, qui ont repris ce week-end les ports pétroliers stratégiques de Brega et Ras Lanouf, continuait de peser sur les cours du baril, alimentant l'espoir que les exportations de brut libyen pourraient bientôt revenir en partie sur le marché.

"Les prix du pétrole luttent pour garder leur élan, dans un marché où les volumes d'échanges restent erratiques. A court terme, la progression des rebelles libyens pèse sur le marché", remarquait David Hufton, analyste du courtier PVM Oil Associates.

"Si Kadhafi ne peut plus compter que sur une poignée de partisans, si la plus grande part de la production pétrolière est aux mains de forces +amies+, et si les infrastructures sont suffisamment épargnées, alors des exportations échappant à l'embargo (contre le régime Kadhafi) devraient grossir sous peu", estimait-il, observant que le soutien annoncé du Qatar pour la commercialisation de ce brut libyen était "un développement significatif".

La progression des insurgés a cependant connu un coup d'arrêt, et leurs forces reculaient mardi sous le feu des partisans du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et se retrouvaient à plus d'une centaine de kilomètres à l'est de la ville de Syrte.

"Les espoirs d'une normalisation prochaine des exportations libyennes de brut sont exagérées, et il ne faut pas s'attendre à ce que les prix (du pétrole) continuent leur chute", prévenaient les analystes de Commerzbank.

"La sécurité en Libye reste précaire, ce qui rend difficile un retour des employés (du secteur pétrolier) sur les sites de production. Les régions occidentales sont toujours sous contrôle de Kadhafi et l'avance des rebelles est désormais mise en difficultés", expliquaient-ils.

Par ailleurs, les opérateurs restaient attentifs à la situation dans le reste du monde arabe, où des mouvements de contestation se poursuivaient au Yémen et en Syrie.

Le gouvernement du Premier ministre syrien Naji Otri doit démissionner mardi et un nouveau cabinet verra le jour dans les 24 heures, a affirmé à l'AFP un haut responsable à Damas, où des dizaines de milliers de personnes manifestaient leur soutien au président Bachar al-Assad.

"Dans l'ensemble, le marché devrait rester relativement attentiste cette semaine, à moins d'assister à une escalade des violences au Moyen-Orient", estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, notant qu'entre-temps, "la prime de risque devrait persister" pour les prix du pétrole.

jq

(AWP/29 mars 2011 13h00)

Commenter Repli; le marché surveille l'avancée des rebelles en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite