Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repart en légère baisse dans un marché versatile

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient en légère baisse mardi en fin d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices dans un marché sans grand élan et toujours perplexe face à l'accord trouvé sur le programme nucléaire iranien.
Vers 17H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de lundi. Le prix du Brent est monté lundi après la fin des échanges européens à 111,66 dollars le baril, son plus haut niveau en cinq semaines et demie.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 31 cents, à 93,78 dollars.

Le Brent avait rebondi lundi, parvenant rapidement à effacer les pertes enregistrées après l'annonce d'un accord sur le nucléaire iranien trouvé au cours du weekend, commentaient les analystes de Commerzbank.

Après cinq jours d'âpres négociations, les grandes puissances et l'Iran ont annoncé dimanche un accord selon lequel la république islamique acceptera de limiter son programme nucléaire en échange d'un allègement des sanctions économiques.

Il est vrai que l'interdiction d'assurer des cargaisons maritimes de pétrole en provenance d'Iran va être allégée, ce qui va probablement impliquer que les pays d'Asie vont acheter plus de brut iranien, mais sur tous les autres points, cet accord contient peu de détails concrets sur le fait que l'offre iranienne de pétrole va s'accroître dans un futur proche, expliquait-on chez Commerzbank.

De plus, cet accord est temporaire notaient des analystes, laissant planer la perspective de nouvelles négociations âpres.

Par ailleurs, la perspective d'un retour à la normale rapide de la production en Libye reste une utopie, notaient les experts de Commerzbank.

De violents affrontements entre l'armée et le groupe jihadiste Ansar Ashariaa ont fait au moins huit morts et une cinquantaine de blessés à Benghazi lundi

Des protestataires armés bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers dans l'est libyen, provoquant une chute de la production de pétrole à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour (mbj) avant le début de ce mouvement.

Cependant, outre le poids de quelques prises de bénéfices, les cours souffraient mardi d'un regain d'inquiétude des investisseurs sur la vigueur de la demande énergétique des États-Unis, le plus consommateur de brut au monde.

Ces inquiétudes ont été alimentées par la nouvelle dégradation du moral des ménages aux États-Unis, déjouant les pronostics des analystes pour novembre, selon une deuxième estimation de l'indice de confiance des consommateurs publiée mardi par le Conference Board.

Dans ce contexte, les investisseurs seront d'autant plus attentifs aux données hebdomadaires des réserves américaines d'or noir, dont la publication est prévue mercredi.



Commenter Le pétrole repart en légère baisse dans un marché versatile


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite