Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite toujours dans un marché attentif aux négociations avec l'Iran

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole divergeaient toujours vendredi en fin d'échanges européens, souffrant à New York de prises de bénéfices dans un marché restant très attentif à l'avancée des négociations sur le programme nucléaire controversé de l'Iran.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 25 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 75 cents, à 94,69 dollars.

Le prix du Brent a été pris d'un peu d'optimisme alors que les négociations avec l'Iran, qui semblaient prometteuses, se sont embourbées, signalait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les discussions entre l'Iran et le groupe des 5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sur le programme nucléaire de Téhéran ont fait des progrès mais il reste des points de désaccord, ont affirmé les négociateurs iraniens vendredi, au troisième jour de négociations à Genève.

L'Iran est actuellement soumis à des sanctions, dont un embargo sur ses exportations pétrolières qui a fait plonger sa production de brut de 3,62 millions de barils par jour en 2011 à 2,67 millions de barils par jour l'année dernière.

La levée des sanctions, et notamment de cet embargo, pourrait conduire au retour rapide d'un million de barils de pétrole iranien par jour sur le marché mondial, selon plusieurs analystes.

Cela pèserait sur les cours du brut, le marché mondial de l'or noir étant déjà largement approvisionné.

De son côté, le WTI, qui a progressé de plus de deux dollars jeudi grâce à l'espoir du raffermissement de la demande énergétique aux États-Unis, souffrait vendredi de prises de bénéfices, indiquaient des analystes.

Cet espoir avait été alimenté par la diffusion d'une série de données américaines encourageantes pour la reprise de la première économie mondiale, et donc de la demande de pétrole du premier consommateur de brut de la planète.

Ainsi les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé plus fortement que prévu aux États-Unis tandis que l'activité manufacturière dans le pays en novembre a progressé selon l'indice Markit.





Commenter Le pétrole hésite toujours dans un marché attentif aux négociations avec l'Iran


Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 22 janvier 2018 à 07:39

non Opep

mascate: L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a appelé dimanche à une coopération à long terme, "au delà de 2018", entre...

lundi 22 janvier 2018 à 06:17

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, en raison des tensions géopolitiques au Proche-Orient et d'une...

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite