Menu
RSS
A+ A A-

Le brut mitigé, sur fond d'avancée des rebelles en Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient dans un marché mitigé lundi en fin d'échanges européens, en nette baisse à New York et autour de l'équilibre à Londres, après la prise de contrôle par les insurgés libyens des ports pétroliers stratégiques de Brega et de Ras Lanouf.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 115,74 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 15 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, se repliait de 73 cents à 104,67 dollars.

Aidés par les bombardements de la coalition internationale, les insurgés libyens se sont emparés ce week-end des ports pétroliers de Brega puis Ras Lanouf (est du pays) au cours d'une avancée victorieuse contre les forces de Mouammar Kadhafi.

"Les offensives étonnamment réussies des forces rebelles en Libye font baisser les cours", car elle conforte "la perspective de voir le pétrole libyen faire un retour moins tardif que redouté sur le marché, d'autant que les annonces des insurgés sur la production de brut sont très optimistes", notait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Selon les insurgés, les champs pétroliers des régions qu'ils contrôlent produisent actuellement 100'000 à 130'000 barils par jour, et des exportations pourraient être remises en route d'ici "moins d'une semaine".

Ali Tarhoni, le représentant des rebelles en charge des questions économiques, a également indiqué dimanche lors d'une conférence de presse que l'organe politique représentant les insurgés avait signé un accord avec le Qatar, déléguant à l'émirat la commercialisation du brut.

"La reprise des ports de Brega et Ras Lanouf (...) renforce clairement les espoirs d'une normalisation prochaine des livraisons pétrolières de la Libye" confirmaient les experts de Commerzbank.

"Avant le conflit, environ 1 million de barils par jour, soit les deux tiers de la production libyenne, étaient pompés dans l'Est du pays" aujourd'hui en grande partie contrôlée par les rebelles, mais "un retour rapide à ce niveau de production est improbable étant donné les dommages infligés aux infrastructures par les combats", tempérait cependant Commerzbank.

Par ailleurs, "avec la poursuite d'opérations militaires sur le terrain et des sanctions toujours effectives, il sera difficile d'exporter la production pétrolière", tout comme "assurer les navires venus charger du pétrole dans les ports libyens sera un défi", observaient les analystes de Barclays Capital.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller les mouvements de contestation dans le monde arabe, susceptibles d'entretenir la nervosité du marché.

tt

(AWP/28 mars 2011 18h30)

Commenter Le brut mitigé, sur fond d'avancée des rebelles en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite