Menu
RSS
A+ A A-

Rebond surprise du pétrole avant la publication des stocks américains

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont rebondi mardi à New York, après avoir touché un plus bas en plus de cinq mois, même si les investisseurs s'attendent à une hausse des stocks américains mercredi.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), a fini en hausse de 31 cents pour s'établir à 93,34 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, a terminé à 106,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,58 dollar par rapport à la veille.

Le rebond du WTI est surprenant aux yeux d'Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, dans la mesure où le marché s'attend à une hausse des stocks américains de brut attendus mercredi.

Les réserves de brut aux Etats-Unis devraient avoir augmenté de 700.000 barils lors de la semaine achevée le 15 novembre, selon la moyenne des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Les stocks d'essence sont attendus en baisse de 100.000 barils alors que les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul de chauffage, devaient baisser de 500.000 barils selon ce sondage.

Mais une explosion dans une raffinerie en Belgique a pu créer des inquiétudes et faire monter le prix, a observé M. Lipow.

Une explosion est survenue vers 14H00 GMT sur le site pétro-chimique de Total à Anvers, dans le nord de la Belgique, faisant deux morts.

Selon le groupe pétrolier français, il s'agit de l'explosion d'une canalisation de vapeur d'eau d'une unité de production d'essence sur laquelle des travaux de maintenance étaient réalisés. Total a précisé qu'une partie des installations ont été mises à l'arrêt sur ce site qui associe raffinage de pétrole et production de produits chimiques, mais n'a pas été en mesure de préciser si la production pourrait rapidement retrouver son rythme normal.

La raffinerie traite actuellement 17 millions de tonnes de brut par an, qu'elle convertit en carburants, en combustibles et en produits de base destinés à la pétrochimie, à raison de 338.000 barils par jour.

Aux Etats-Unis, les volumes sont restés légers mardi, selon Timothy Evans de la banque Citi, alors que les investisseurs attendaient la publication des chiffres des stocks et cherchaient des indices sur l'avenir des mesures de relance de la banque centrale américaine (Fed), qui ont tendance à favoriser les achats d'actifs risqués comme les matières premières.

Ben Bernanke, le président de la Fed, devait s'exprimer mardi soir (00H00 GMT) à Washington.

Les traders attendaient aussi de voir l'avancement des négociations du groupe des 5+1 (Chine, France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) avec l'Iran sur son programme nucléaire, selon Timothy Evans. Celles-ci doivent reprendre mercredi à Genève, après d'intenses négociations inabouties il y a 10 jours.

Et d'après Phil Flynn, de Price Futures Group, ces négociations continuent de nourrir l'espoir que le pétrole iranien pourrait être de retour sur le marché à un moment donné, grâce à une levée des sanctions internationales pesant sur Téhéran.





Commenter Rebond surprise du pétrole avant la publication des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite