Menu
RSS

Le brut termine à son plus bas depuis mai à New York

prix-du-petrole (reprise de la veille)(reprise de la veille): (reprise de la veille)

New York - Les cours du pétrole coté à New York ont terminé à leur plus bas en plus de cinq mois lundi, fragilisés par de nouvelles spéculations sur la politique monétaire américaine dans le cadre d'un marché abondamment fourni en or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a cédé 81 cents pour s'établir à 93,03 dollars, un niveau plus atteint depuis le 31 mai pour un contrat de référence.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a terminé à 108,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le président de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed) de New York, William Dudley, a affirmé en cours de séance qu'il distinguait "des signes préliminaires" que l'économie devenait plus vigoureuse aux Etats-Unis, "signalant ainsi que la réduction du programme de rachat d'actifs de la Fed de 85 milliards de dollars par mois se rapprochait", souligne Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Ces injections ont tendance à affaiblir le dollar et à alimenter l'appétit pour les actifs à risque, deux éléments qui jouent en faveur du pétrole.

Aussi la perspective d'une diminution de ce soutien à l'économie a tiré les prix vers le bas.

Le baril de WTI est de façon plus générale pénalisé par l'abondance de l'offre aux Etats-Unis après huit semaines consécutives de hausse des réserves de brut dans le pays, qui maintient le prix du baril autour de 93 dollars.

"Les stocks se sont gonflés de plus de 32 millions de barils (sur cette période) car la production continue de progresser à un très bon rythme" grâce au développement des techniques d'extraction non conventionnelles, rappelle Robert Yawger. "Dans ce contexte, quand on a autant de brut s'accumulant dans les tuyaux, il est difficile d'argumenter pour une hausse substantielle des cours".

Cette augmentation des réserves est entre autres la conséquence d'une explosion de l'exploitation d'or noir aux Etats-Unis rendue possible par le développement des techniques d'extraction non conventionnelles.

Pour Gene McGillian, courtier à Tradition Energy, les cours du brut ont aussi pâti de l'annonce "d'une nouvelle hausse des exportations en Arabie saoudite".

Selon la base de données JODI, qui recueille des statistiques officielles sur la production et la consommation de pétrole dans le monde, l'Arabie Saoudite a exporté 7,84 millions de barils par jour en septembre, soit le plus important volume d'exportations depuis près de huit ans.

Les investisseurs restent par ailleurs très attentifs à l'évolution des négociations du groupe des Six, ou "5+1" (Allemagne, Chine, France, Etats-Unis, Royaume-Uni et Russie), avec l'Iran, qui doivent reprendre mercredi à Genève.

Si ces discussions étaient fructueuses, cela constituerait un pas supplémentaire vers la levée de l'embargo sur les exportations de pétrole iranien, qui pourrait conduire au retour rapide d'un million de barils de pétrole sur le marché mondial.

afp/rp



(AWP / 19.11.2013 06h21)


Commenter Le brut termine à son plus bas depuis mai à New York

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite