Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, grâce aux propos rassurants de Janet Yellen

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens, soutenus par les propos de la future présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) et malgré une nouvelle hausse des stocks de brut aux États-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 108,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,53 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 10 cents, à 93,98 dollars.

Les cours du brut étaient soutenus "par les propos de la prochaine présidente de la Fed (Réserve fédérale américaine) Janet Yellen, qui a dit qu'une forte reprise de l'économie américaine est un pré-requis à toute réduction du programme de rachats d'actifs", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Auditionnée devant la Commission bancaire du Sénat américain, Mme Yellen a estimé qu'il "serait coûteux de retirer l'assouplissement monétaire trop tôt".

La Fed injecte actuellement 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain via des rachats d'actifs, dans le but de soutenir la reprise économique de la première économie mondiale.

Ces injections ont tendance à affaiblir le dollar et à alimenter l'appétit pour les actifs à risque, deux éléments qui jouent en faveur du pétrole.

Le Brent était également soutenu "par les interruptions de production en Libye", ajoutait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Des protestataires armés bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers dans l'est libyen, provoquant une chute de la production de pétrole à 250'000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour avant le début de ce mouvement.

"Le manque de réaction du WTI (aux propos de Mme Yellen) suggère que les investisseurs restent profondément préoccupés par la hausse de l'offre de pétrole en Amérique du Nord", estimait Mr Razaqzada.

En effet, le département américain à l'Énergie (DoE) a annoncé jeudi que les stocks de brut aux États-Unis avaient augmenté de 2,6 millions de barils la semaine terminée le 8 novembre, alors que les analystes pariaient sur une hausse de 1 million de barils.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, reculé de 500'000 barils, soit deux fois moins que le recul d'1 million anticipé par les analystes.

Et les stocks d'essence ont de leur côté enregistré une baisse de 800'000 barils, presque en ligne avec les attentes des experts (700'000 barils).

"Les stocks sont maintenant en hausse de 7,8% depuis le début de l'année et de 6,8% sur les trois derniers mois", notait Emily Ashford, analyste de RFC Ambrian.

Les États-Unis ont par ailleurs produit quelque 7,981 millions de barils par jour la semaine dernière, un niveau record depuis janvier 1989, lorsque 8,021 millions de barils par jour avaient été extraits.

Le DoE a d'ailleurs fait savoir mercredi que les États-Unis avaient produit en octobre plus d'or noir qu'ils n'en ont importé, pour la première fois depuis 1995.

afp/rp



(AWP / 14.11.2013 18h32)


Commenter Le brut monte, grâce aux propos rassurants de Janet Yellen


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite