Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, miné par l'abondance de l'offre US

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York ont débuté la séance en baisse jeudi, minés par les signes d'une abondance de l'offre aux Etats-Unis au moment où les investisseurs s'interrogent sur la vigueur de la demande.

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 72 cents et s'échangeait à 93,16 dollars.

Les investisseurs s'attendent à l'annonce en cours de séance par le département américain de l'Energie d'une nouvelle hausse des stocks de brut dans le pays pour la semaine terminée le 8 novembre.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, ces réserves auraient progressé de 1 million de barils. Elles s'ajouteraient aux quelque 30 millions de barils qui ont déjà gonflé les stocks depuis mi-septembre, reflet d'une demande saisonnière traditionnellement moins importante et surtout de la forte progression de la production grâce au boom de l'exploitation des ressources pétrolières non conventionnelles.

Signe de cette nouvelle donne: les Etats-Unis ont produit plus d'or noir qu'ils n'en ont importé en octobre pour la première fois depuis 1995, selon l'agence américaine d'information énergétique (EIA).

Parallèlement, "les courtiers observent l'état de l'économie américaine et se disent que la croissance n'est pas au rendez-vous", selon Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion. "Or face à l'abondance de l'offre, on a besoin de cette croissance pour que la demande augmente."

Ainsi les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé aux Etats-Unis mais moins qu'attendu par les analystes.

La productivité des entreprises américaines a quant à elle légèrement progressé au troisième trimestre mais là aussi moins fortement qu'attendu par les experts.

Ces signes d'une économie au ralenti font passer au second plan des propos de la candidate nommée par Barack Obama pour prendre la succession de Ben Bernanke à la tête de la banque centrale américaine (Fed), Janet Yellen, qui doit être auditionnée dans la journée au Sénat.

Dans le texte de son discours remis à la presse mercredi soir, elle estime qu'il faut continuer à soutenir la reprise aux Etats-Unis, le chômage étant "trop haut" et l'économie "loin de son potentiel".

Le marché accueille généralement positivement toute idée d'un prolongement des aides massives de la Fed destinées à soutenir la croissance.

afp/rp



(AWP / 14.11.2013 15h46)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, miné par l'abondance de l'offre US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite