Menu
RSS
A+ A A-

Le brut, aidé par la Libye, rebondit à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York ont entamé la séance en hausse mercredi, rebondissant après leur forte chute de la veille et bénéficiant d'un regain de tensions en Libye, important producteur de brut.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, qui était descendu à son plus bas niveau en cinq mois mardi, gagnait 63 cents à 93,67 dollars.

"Les troubles persistants en Libye et les perturbations que cela entraîne sur la production pétrolière soutiennent la hausse des prix", estime Matt Smith de Schneider Electric.

Le pays, dont l'économie dépend à plus de 90% des revenus pétroliers, fait face à une crise sans précédent avec le blocage depuis juillet de plusieurs sites pétroliers par des protestataires.

Dernier événement en date: la raffinerie de pétrole de Zawiyah dans l'ouest libyen, qui fournit environ 18% du carburant consommé dans le pays, a été bloquée de lundi soir à mercredi par d'anciens combattants rebelles réclamant des soins médicaux.

La progression du prix du WTI reste toutefois moindre que celle du baril de Brent, coté à Londres, car "l'offre de brut aux Etats-Unis est plus que suffisante" grâce au boom de l'exploitation du pétrole de schiste, remarque l'analyste indépendant Andy Lipow.

Les États-Unis, actuellement troisième producteur mondial derrière l'Arabie Saoudite et la Russie, extraient en ce moment près de 8 millions de barils par jour, près de 50% de plus qu'il y a cinq ans. Et l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a annoncé mardi que les États-Unis deviendraient premier producteur mondial de pétrole dès 2015.

Or "comme la loi interdit en grande partie l'exportation du brut produit aux Etats-Unis, un excédent de pétrole est apparu et pèse sur les prix", souligne Andy Lipow.

Les stocks de brut ont ainsi gonflé de près de 30 millions de barils depuis mi-septembre et les investisseurs anticipent l'annonce d'une nouvelle hausse des réserves la semaine dernière.

Les chiffres officiels seront dévoilés jeudi par le département américain à l'Énergie (DoE), avec un jour de retard par rapport au calendrier habituel à cause d'un jour férié lundi aux États-Unis.

afp/rp



(AWP / 13.11.2013 15h44)


Commenter Le brut, aidé par la Libye, rebondit à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite