Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit grâce à des achats à bon compte

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens, grâce à des achats à bon compte après une forte chute la veille provoquée par l'abondance de l'offre aux États-Unis.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 106,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,14 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 30 cents, à 93,34 dollars.

Mardi, le WTI a clôturé en forte baisse de 2,10 dollars, à 93,04 dollars, son plus bas depuis fin mai.

"La chute du WTI pourrait avoir été provoquée par le fait que l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a annoncé que les États-Unis deviendrait premier producteur mondial de pétrole dès 2015, deux ans avant ce qui était auparavant prévu", estimaient les économistes de Commerzbank.

Les États-Unis, actuellement troisième producteur mondial derrière l'Arabie Saoudite et la Russie, produisent en ce moment près de 8 millions de barils par jour, près de 50% de plus qu'il y a cinq ans grâce à l'essor de la production de pétrole non conventionnel.

Le WTI est plombé depuis des semaines par l'abondance de l'offre aux États-Unis, mise en évidence par une hausse de 29,8 millions de barils des stocks de brut depuis mi-septembre.

Le marché s'attend d'ailleurs à une nouvelle hausse des stocks de brut lors de la semaine dernière.

Les chiffres officiels seront dévoilés jeudi par le Département américain à l'Énergie (DoE), avec un jour de retard par rapport au calendrier habituel à cause d'un jour férié lundi aux États-Unis.

De son côté, le Brent bénéficiait toujours "de nouvelles violences en Libye, qui découragent les espoirs de voir le gouvernement résoudre les problèmes et significativement augmenter la production avant la fin de l'année", indiquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"La baisse de la production en Libye depuis l'été a déjà été intégrée par le marché et bien compensée par d'autres membres de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole)" mais "le marché reste sensible aux nouvelles de violences", ajoutait-il.

La raffinerie de pétrole de Zawiyah dans l'ouest libyen, qui fournit environ 18% du carburant consommé dans le pays, est bloquée depuis lundi soir par d'anciens combattants rebelles réclamant des soins médicaux, a annoncé mercredi un porte-parole de la raffinerie.

Ce nouvel incident survient alors que le pays, dont l'économie dépend à plus de 90% des revenus pétroliers, fait déjà face à une crise sans précédent, avec le blocage depuis juillet de plusieurs sites pétroliers de l'est du pays, par des protestataires, faisant baisser la production de 80%.

afp/rp



(AWP / 13.11.2013 12h31)


Commenter Le brut rebondit grâce à des achats à bon compte


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite