Menu
RSS
A+ A A-

AIE: les États-Unis deviendront le premier producteur dès 2015

prix-du-petrole Londres Londres : Les États-Unis deviendront le premier producteur mondial de pétrole dès 2015 mais ne le resteront qu'une dizaine d'années, a estimé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"En 2015, nous estimons que les États-Unis seront le plus grand producteur de pétrole au monde", a annoncé Fatih Birol, chef économiste de l'AIE lors de la présentation de l'édition 2013 du World Energy Outlook à Londres.

L'AIE avait prédit l'année dernière que ce bouleversement dû à l'essor de la production de pétrole non conventionnel (pétrole de schiste et pétrole de réservoir compact) aurait lieu en 2017.

Les États-Unis, actuellement troisième producteur mondial derrière l'Arabie Saoudite et la Russie, produisent en ce moment près de 8 millions de barils par jour, près de 50% de plus qu'il y a cinq ans.

Selon l'AIE, la production pétrolière des États-Unis devrait atteindre environ 11 millions de barils par jour en 2015. C'est un peu moins que la prévision de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), qui table sur 13 millions de barils par jour en 2014.

"Mais c'est seulement le premier chapitre de l'histoire", a prévenu Fatih Barol, estimant qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que cette augmentation de la production de pétrole non conventionnel dure.

"Nous ne croyons pas que cette tendance continuera après les années 2020. Elle atteindra un plateau puis déclinera à cause de la taille limitée des ressources", a-t-il expliqué.

Les États-Unis ne resteraient donc premier producteur mondial de pétrole qu'une dizaine d'années selon l'AIE.

"Après ça, nous aurons besoin d'une augmentation substantielle de la production de pétrole du Moyen-Orient afin de subvenir à la croissance de la demande de pétrole. C'est le deuxième chapitre de l'histoire", a ajouté l'économiste en chef de l'AIE.

"Le pétrole du Moyen-Orient est crucial (...) et si certains envoient un mauvais signal en disant aux producteurs du Moyen-Orient que nous n'avons pas besoin de leur pétrole, les investissements dans cette partie du monde n'auront pas lieu", a-t-il encore souligné.

afp/jq



(AWP / 12.11.2013 16h08)


Commenter AIE: les États-Unis deviendront le premier producteur dès 2015


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite