Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, porté par l'Iran et la Libye

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient lundi en fin d'échanges européens, soutenus par l'absence d'accord entre les Occidentaux et l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran et les troubles persistants en Libye.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 106 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 88 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 54 cents, à 95,14 dollars.

"L'incapacité à parvenir à un accord sur le programme nucléaire iranien a bénéficié au prix du brent, la production iranienne continuant d'être restreinte depuis l'imposition des sanctions par l'Union européenne en juillet 2012", expliquait Nick Dale-Lace, analyste de CMC Markets.

D'intenses négociations ce weekend à Genève entre l'Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) n'ont pas permis d'aboutir à un accord sur le programme nucléaire iranien, soupçonné malgré les démentis de Téhéran d'avoir un volet militaire.

Les négociations ont néanmoins permis d'importants progrès, selon des participants, et doivent reprendre le 20 novembre à Genève.

Et l'Iran et l'Agence nucléaire de l'ONU sont parvenus lundi à un accord de coopération sur le programme nucléaire iranien.

Si les sanctions contre l'Iran étaient levées, un million de barils de pétrole supplémentaires pourrait arriver sur un marché mondial déjà bien approvisionné, selon les estimations de plusieurs analystes.

Par ailleurs, "la situation en Libye a empiré ce weekend", rapportaient les analystes de Commerzbank.

Des partisans d'un système fédéral en Libye, qui bloquent des sites pétroliers dans l'est du pays, ont annoncé dimanche soir la création d'une compagnie pour commercialiser le pétrole libyen, défiant les autorités de Tripoli.

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement est en conflit ouvert avec ce groupe de gardes partisans d'un système fédéral, qu'il accuse de chercher à détourner le pétrole brut. Le groupe assure pour sa part que les autorités vendent du pétrole de façon irrégulière.

Les mouvements de protestation ont provoqué une chute de la production de pétrole à 250.000 barils par jour (b/j), contre près de 1,5 million b/j avant le déclenchement de la crise fin juillet, selon la Compagnie nationale de pétrole (NOC).

afp/rp



(AWP / 11.11.2013 18h31)


Commenter Le brut progresse, porté par l'Iran et la Libye


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite