Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole soutenu à New York par l'emploi américain et l'Iran

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi à New York, stimulés par de bons chiffres sur l'emploi américain et par un regain d'incertitudes sur les négociations avec l'Iran.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a progressé de 40 cents pour s'établir à 94,60 dollars.

Le taux de chômage aux Etats-Unis a légèrement augmenté en octobre, de 0,1 point à 7,3%, mais l'économie américaine a créé bien plus d'emplois que prévu malgré la paralysie budgétaire dans le pays: les nouvelles embauches ont grimpé à 204.000 alors que les analystes n'en attendaient en moyenne que 100.000.

Cette bonne nouvelle a été accueillie prudemment par les investisseurs car elle a des effets contrastés sur les cours.Des données plus solides signifient que l'économie se renforce, toujours un bon signe pour la demande énergétique aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, remarque Tim Evans de Citi.

Mais elles déclenchent aussi la crainte que la Fed (la banque centrale américaine) décide de ralentir son soutien à la croissance plus tôt que prévu, ajoute-t-il.

Cette perspective a entraîné un regain de vigueur de la monnaie américaine, ce qui a généralement tendance à freiner l'enthousiasme pour le WTI, libellé en dollar, des investisseurs munis d'autres devises.

Dans le même temps les acteurs du marché ont gardé un oeil attentif sur les discussions en cours à Genève entre les représentants de Téhéran et des puissances occidentales sur le programme nucléaire iranien.

En début de journée, on pensait qu'un accord préliminaire avec l'Iran, ouvrant potentiellement la voie à un accord plus large, serait trouvé. Il semblerait maintenant qu'ils ne sont pas encore parvenus à trouver un terrain d'entente, remarque Michael Lynch de Strategic Energy and Economic Research.

Les chefs de la diplomatie des grandes puissances occidentales se sont en effet joints vendredi de manière inattendue aux discussions de Genève, laissant espérer un accord malgré des divergences persistantes après des années de blocage.

Même si la levée de l'embargo pétrolier prononcé par les puissances occidentales à l'encontre de l'Iran n'est pas immédiatement concernée, l'idée devient plus concrète.

Cela pourrait, selon plusieurs analystes, mener à l'arrivée d'un million de barils de pétrole supplémentaires sur un marché mondial déjà bien approvisionné, mais rendrait les cours encore plus sensibles à tout soubresaut politique au Moyen-Orient.

Des questions majeures dans les négociations sur le programme nucléaire iranien doivent toutefois encore être réglées, a indiqué vendredi soir le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.





Commenter Le pétrole soutenu à New York par l'emploi américain et l'Iran


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite