Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se renforce à New York, le marché surveille l'Iran

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York évoluaient en légère hausse peu après l'ouverture vendredi, tiraillés entre un net rebond du dollar après de bons chiffres sur l'emploi américain et la tension autour des négociations avec l'Iran.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre gagnait 37 cents et s'échangeait à 94,57 dollars.

"Le marché est depuis hier sous la pression d'un renforcement du dollar, qui s'est accentué après la diffusion des chiffres sur l'emploi", remarque Bill Baruch, courtier à iiTrader.com.

Un renchérissement du billet vert a en effet tendance à freiner l'enthousiasme pour le WTI, libellé en dollar, des investisseurs munis d'autres devises.

Or la monnaie américaine a pris un nouveau coup de fouet après la diffusion du rapport mensuel officiel sur le marché du travail aux Etats-Unis.

Si le taux de chômage aux Etats-Unis a légèrement augmenté en octobre, de 0,1 point à 7,3%, les créations d'emplois ont toutefois affiché une progression exceptionnelle après la fermeture des services administratifs pendant la crise budgétaire: elles ont grimpé à 204'000 alors que les analystes s'attendaient dans leur prévision médiane à 100'000 nouvelles embauches.

Pour les acteurs du marché, cette embellie sur le front de l'emploi pourrait inciter la banque centrale américaine (Fed) à ralentir prochainement ses mesures de soutien à l'économie, qui ont entre autres effets de peser sur la valeur du dollar.

Dans le même temps les investisseurs gardent un oeil attentif sur les discussions en cours à Genève entre les représentants de Téhéran et des puissances occidentales.

Après des années de blocage, un accord sur le dossier controversé du nucléaire iranien semble se profiler. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry ainsi que ses homologues français Laurent Fabius, britannique William Hague et allemand Guido Westerwelle devaient se rendre en Suisse pour participer aux discussions.

Si elles aboutissaient, certaines sanctions internationales à l'encontre de Téhéran pourraient être assouplies.

Même si la levée de l'embargo pétrolier prononcé par les puissances occidentales à l'encontre de l'Iran n'est pas immédiatement concernée, l'idée devient plus concrète, selon Phil Fynn de Price Futures Group.

Cela pourrait, selon plusieurs analystes, mener à l'arrivée d'un million de barils de pétrole supplémentaires sur un marché mondial déjà bien approvisionné, mais rendrait les cours encore plus sensible à tout soubresaut politique au Moyen-Orient.

"Le marché mondial du pétrole entrerait dans une nouvelle ère (...). Cela fait des années que le marché n'a plus eu à intégrer une prime de risque géopolitique liée à l'Iran", estime Phil Flynn.

afp/rp



(AWP / 08.11.2013 15h50)


Commenter Le brut se renforce à New York, le marché surveille l'Iran


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite