Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sous 95 USD à New York, sapé par la profusion d'offre aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé vendredi sous la barre des 95 dollars pour la première fois depuis juin, pâtissant de la montée continue des réserves de brut aux Etats-Unis et d'un renforcement du dollar.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a chuté de 1,77 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour terminer à 94,61 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a terminé à 105,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 2,93 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Ce net mouvement "est clairement une réaction à la situation actuelle d'abondance de l'offre et de la hausse de la production en Amérique du Nord", selon David Bouckhout de TD Securities.

Au cours des six semaines passées, les stocks de brut ont en effet grimpé d'environ 28 millions de barils aux Etats-Unis, une augmentation jugée de mauvais augure pour la demande de pétrole dans le pays, premier consommateur d'or noir au monde.

Cette hausse est la conséquence directe de l'explosion de l'extraction de brut dans le pays, rendue possible par les nouvelles techniques d'exploitation comme la fracturation hydraulique.

Dans le même temps la demande ne suit pas aux Etats-Unis.

"La période actuelle est traditionnellement une saison de faible consommation, notamment en raison de la maintenance effectuée dans les raffineries", explique David Bouckhout.

De plus, entre la demande estivale d'essence, lors de la période des grands déplacements, et la demande hivernale pour le chauffage, l'automne est généralement une période où la consommation de produits pétroliers est moindre.

Mais les perspectives de croissance de la demande sont aussi peu encourageantes, selon Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

De façon générale "la croissance reste fragile aux États-Unis, les chiffres sur les demandes d'allocation chômage publiés jeudi ont ainsi encore montré que le marché de l'emploi s'améliorait, mais moins qu'espéré. Et si l'économie ne parvient pas à croître, la demande en énergie ne peut pas non plus", explique-t-il.

Ces inquiétudes sur la vigueur de la demande énergétique ont en tout cas relégué au second plan des données pourtant "correctes" sur la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur de brut au monde, note Matt Smith de Schneider Electric.

Selon l'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), la production manufacturière y est montée à son plus haut niveau depuis 18 mois, ce qui confirme le regain d'activité enregistré au troisième trimestre.

Les cours du brut sont aussi entraînés vers le bas par le renforcement du dollar, qui rend moins attractifs les achats de brut libellé en billet vert pour les investisseurs munis d'autres devises.

La monnaie américaine profite nettement du recul de l'euro, plombé par les spéculations sur une possible intervention prochaine de la banque centrale européenne après l'annonce d'une inflation atone et d'un chômage record dans la zone euro.

afp/rp



(AWP / 04.11.2013 06h21)


Commenter Le brut sous 95 USD à New York, sapé par la profusion d'offre aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite