Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son rebond à New York, aidé par un indicateur américain

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le cours du baril de pétrole coté à New York a progressé vendredi, aidé par un mouvement technique de rebond après une nette chute des prix en début de semaine et un indicateur américain de bonne tenue.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a gagné 74 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour clôturer à 97,85 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a terminé à 106,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 6 cents par rapport à la clôture de jeudi - après être tombé à 106,27 dollars, son plus bas niveau en cours de séance depuis début août.

"Le WTI s'est replié assez brusquement ces derniers temps", perdant près de 4 dollars rien que les trois premiers jours de la semaine, remarque David Bouckhout, de TD Securities.

Aussi le prix du baril de brut "a commencé à rebondir jeudi après être repassé sous la barre des 97 dollars et il a poursuivi sa consolidation ce vendredi", estime-t-il.

De plus, "l'écart entre le Brent et le WTI s'est creusé en début de semaine, atteignant son plus fort niveau depuis avril, et le marché cherche à corriger un peu ce mouvement", ajoute-t-il.

La bonne tenue des indices boursiers de Wall Street a aussi participé à l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, dont fait partie le pétrole.

Le cours du brut a également été soutenu par l'annonce d'une progression plus forte que prévu des commandes de biens durables en septembre aux Etats-Unis (+3,7%), selon John Kilduff, spécialiste du marché de l'énergie à Again Capital.

Toutefois, remarque-t-il, certains aspects du rapport reflètent une économie encore "fragile": sans le secteur des transports, les commandes reculent de 0,1%.

Autre signal mitigé sur l'économie américaine: le moral des ménages américains a reculé en octobre pour le troisième mois consécutif, et de façon plus marquée qu'annoncé initialement.

Mais les acteurs du marché ont aussi été encouragés par les bons chiffres sur l'économie britannique, relève Matt Smith de Schneider Electric: la croissance a encore accéléré au troisième trimestre en Grande-Bretagne, le produit intérieur brut (PIB) ayant progressé de 0,8% sur la période par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation publiée vendredi par l'Office des statistiques nationales (ONS). En glissement annuel, l'économie britannique a crû de 1,5% au troisième trimestre.

Toutefois, la progression du prix du baril reste limitée car l'offre reste abondante aux Etats-Unis, avec une production à un niveau record depuis 1989, au moment même où les perspectives de demande apparaissent plutôt en berne. Les réserves de brut ont ainsi augmenté la semaine dernière pour la cinquième semaine consécutive.

afp/rp



(AWP / 28.10.2013 06h21)


Commenter Le brut poursuit son rebond à New York, aidé par un indicateur américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite