Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole divergeaient vendredi en fin d'échanges européens, le baril londonien cédant du terrain dans un environnement d'offre abondante, tandis que le brut new-yorkais reprenait des couleurs après un début de semaine en forte baisse.

Vers 15H45 GMT (17H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 106,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 37 cents par rapport à la clôture de jeudi - après être tombé vers 08H30 GMT, à 106,52 dollars, son plus bas depuis le 9 août.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 43 cents, à 97,54 dollars.

Le Brent "rattrape enfin le WTI, à cause d'une offre plutôt confortable de ce côté de l'Atlantique", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Le brut londonien avait bien résisté en début de semaine, alors que le WTI plongeait à des plus bas en quatre mois en raison d'une offre abondante et de la demande en berne aux États-Unis.

Mais le WTI a finalement terminé en petite hausse de 25 cents jeudi (à 97,11 dollars), aidé par un regain d'appétit pour le risque et des achats à bon compte, tandis que le Brent cédait 81 cents (à 106,99 dollars).

"Les fondamentaux soutiennent peu (le Brent), étant donné un réduction de la demande des raffineries et d'amples approvisionnements", ajoutait M. Kryuchenkov.

"Le Brent est maintenu au dessus des 100 dollars en raison de perturbations d'approvisionnement mais l'Irak et le Soudan vont bientôt produire bien plus et l'Iran pourrait rentrer dans le rang d'ici à la fin de l'année 2014", détaillait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Market, qui pointe également la hausse de la production en mer du Nord.

Les Occidentaux, qui soupçonnent le programme nucléaire de l'Iran d'avoir un volet militaire, ont récemment repris les négociations avec Téhéran. Si elles étaient couronnées de succès, les sanctions contre l'Iran, dont un embargo sur les exportations pétrolières, pourraient être levées.

De son côté, le WTI était soutenu par l'augmentation des commandes de biens durables aux États-Unis.

Le département du Commerce a en effet annoncé vendredi que les commandes de biens durables avaient progressé plus fortement que prévu en septembre aux Etats-Unis, grimpant de 3,7% par rapport à août, ce qui soutient le prix du brut selon John Kilduff, spécialiste du marché de l'énergie à Again Capital.

Par contre, le moral des ménages américains a reculé en octobre pour le troisième mois consécutif, et de façon plus marquée qu'annoncé initialement, selon l'estimation finale publiée vendredi par l'Université du Michigan.

afp/cha



(AWP / 25.10.2013 18h15)


Commenter Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite