Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, l'abondance de l'offre pèse

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens, le baril londonien cédant du terrain dans un environnement d'offre abondante, tandis que le brut new-yorkais reprenait des couleurs après un début de semaine en forte baisse.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 106,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de jeudi - après être tombé vers 08H30 GMT, à 106,52 dollars, son plus bas depuis le 9 août.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 33 cents, à 97,44 dollars.

Le Brent "rattrape enfin le WTI, à cause d'une offre plutôt confortable de ce côté de l'Atlantique", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Le brut londonien avait bien résisté en début de semaine, alors que le WTI plongeait à des plus bas en quatre mois en raison d'offre abondante et de demande en berne aux États-Unis.

Mais le WTI a finalement terminé en petite hausse de 25 cents jeudi (à 97,11 dollars), aidé par un regain d'appétit pour le risque et d'achats à bon compte, tandis que le Brent cédait 81 cents (à 106,99 dollars).

"Les fondamentaux soutiennent peu (le Brent), étant donné un réduction de la demande des raffineries et d'amples approvisionnements", ajoutait M. Kryuchenkov.

"Le Brent est maintenu au dessus des 100 dollars en raison de perturbations d'approvisionnement mais l'Irak et le Soudan vont bientôt produire bien plus et l'Iran pourrait rentrer dans le rang d'ici à la fin de l'année 2014", détaillait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Market, qui pointe également la hausse de la production en mer du Nord.

Les Occidentaux, qui soupçonnent le programme nucléaire de l'Iran d'avoir un volet militaire, ont récemment repris les négociations avec Téhéran. Si elles étaient couronnées de succès, les sanctions contre l'Iran, dont un embargo sur les exportations pétrolières, pourraient être levées.

afp/fah



(AWP / 25.10.2013 12h30)


Commenter Le brut hésite, l'abondance de l'offre pèse


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 23 août 2017 à 12:10

Le pétrole hésite avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille avant la publication des...

mercredi 23 août 2017 à 06:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie mercredi, les investisseurs se focalisant sur des estimations faisant état d'une hausse des stocks...

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

mardi 22 août 2017 à 18:12

Le pétrole remonte avant les premières données hebdomadaires…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant, les analystes attendant les données hebdomadaires sur...

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite