Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, miné par des craintes sur la demande

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole reculaient à l'ouverture à New York, poursuivant leur descente après trois séances de baisse alors que les investisseurs s'inquiètent de la vigueur de l'économie américaine.

Vers 13H20 GMT (15h20 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre lâchait 77 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 96,09 dollars.

"Les acteurs du marché continuent à observer l'économie américaine et à se demander d'où va venir la demande en énergie", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"Les créations d'emplois notamment semblent stagner, ce qui va se traduire par une moindre demande pour l'essence et les produits pétroliers car les gens se déplacent moins", relève-t-il.

Le département du Travail a de fait indiqué avant l'ouverture du marché que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient reculé aux Etats-Unis pour la deuxième semaine consécutive, mais moins qu'attendu par les analystes.

Autre signal négatif pour la première puissance économique mondiale: le déficit commercial du pays s'est légèrement aggravé en août sous l'effet d'un repli des exportations.

Dans ce contexte, après avoir pourtant perdu près de quatre dollars en trois jours, "le cours du brut ne parvient pas à se reprendre même avec des chiffres encourageants sur l'activité manufacturière chinoise", souligne Matt Smith de Schneider Electric.

Témoignant d'une poursuite du regain d'activité enregistré au troisième trimestre, la production manufacturière a en effet nettement accéléré en octobre en Chine, à son plus fort rythme depuis sept mois. Un signe de bon augure pour la consommation énergétique chez le géant asiatique.

Mais outre les craintes sur la faiblesse de la demande aux Etats-Unis, les cours du WTI sont minés par l'abondance de l'offre dans le pays, alors que "les réserves de brut à Cushing (en Oklahoma où est stocké le pétrole servant de référence au WTI, ndlr) sont reparties à la hausse" et que "la production est à son plus haut niveau depuis plusieurs décennies", remarque Matt Smith.

Dans son rapport hebdomadaire sur les produits pétroliers, le département américain de l'Energie a en effet indiqué mercredi que les Etats-Unis avaient extrait la semaine dernière quelque 7,896 millions de barils par jour la semaine dernière, un niveau record depuis mars 1989.

afp/fah



(AWP / 24.10.2013 15h51)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, miné par des craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite