Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en net recul avant le rapport sur les stocks aux USA

prix-du-petrole New York New York : Le prix du pétrole coté à New York continuait à reculer mercredi à l'ouverture, s'affichant en baisse pour la troisième séance consécutive alors que les investisseurs anticipent une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 1,79 USD sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 96,51 USD, son plus bas niveau depuis fin juin.

"Depuis que le prix du baril est repassé sous la barre des 100 USD lundi, on ne cesse de reculer", relève Robert Yawger de Mizuho Securities USA. "C'est vraiment la conséquence de l'augmentation de l'offre reflétée par la hausse des réserves de brut", explique-t-il.

Le département américain à l'Énergie (DoE), qui reprend son calendrier habituel après avoir été paralysé par la crise budgétaire aux États-Unis, doit en effet donner mercredi à 14H30 GMT le niveau officiel des stocks pétroliers aux États-Unis lors de la semaine terminée le 18 octobre.

Et selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut auraient augmenté de 1,7 mio de barils tandis que les stocks d'essence et ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient diminué de respectivement 100'000 barils et 1,1 mio de barils.

L'association professionnelle API, qui a publié mardi ses propres statistiques, a fait état d'une plus forte hausse des stocks de brut, de 3 mio de barils.

Cela s'ajouterait à la progression de près de 19 mio de barils observée au cours des trois semaines précédentes.

"Cela n'a rien d'étonnant puisque la production ne cesse d'augmenter aux Etats-Unis alors même que le taux d'utilisation des raffineries baisse", remarque M. Yawger.

Parallèlement, "la demande en brut a souffert de la paralysie partielle du gouvernement américain et cela continue à peser sur les cours" du brut américain, note l'analyste.

L'écart entre les barils échangés à Londres et à New York augmente en conséquence fortement, à son plus haut niveau depuis avril.

afp/al



(AWP / 23.10.2013 15h58)


Commenter Le brut ouvre en net recul avant le rapport sur les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite