Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, porté par la croissance chinoise

prix-du-petrole New York New York : Le prix du pétrole coté à New York a ouvert en hausse vendredi, les investisseurs ayant retrouvé de l'appétit pour les actifs risqués et s'enthousiasmant pour les bons chiffres sur la croissance chinoise.

Vers 13H00 GMT (15h00 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 91 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 101,58 dollars.

"Le prix réagit entièrement aux données de la Chine aujourd'hui", résume Matt Smith, de Schneider Electric.

La croissance de l'économie chinoise s'est établie à 7,8% au troisième trimestre 2013, marquant sa première accélération après deux trimestres de ralentissement. Or la Chine est le deuxième consommateur d'or noir derrière les Etats-Unis et le premier importateur au monde.

La production industrielle en Chine a enregistré une hausse de 10,2% sur un an, a indiqué vendredi le Bureau national des Statistiques -- inférieure néanmoins à celle du mois précédent.

Les ventes de détail ont de leur côté légèrement ralenti en septembre, mais sont tout de même en progression de 13,3% sur un an.

"Le goût du risque est de retour", note Phil Flynn, de Price Futures Group. Le pétrole, ainsi que les matières premières en général, est considéré comme un actif risqué.

La sortie de crise aux Etats-Unis jeudi matin, à la faveur d'un accord provisoire sur le budget et la dette américaine, s'est traduite par une nouvelle vague d'achats sur les marchés. Le pétrole n'avait cependant pas "participé de la fête", frôlant le seuil des 100 dollars le baril avant de se reprendre vendredi, selon Phil Flynn.

Mais selon les observateurs, la hausse du prix du pétrole est contenue par plusieurs facteurs.

D'abord, la demande est menacée par l'impact économique potentiel de la paralysie de l'Etat pendant plus de deux semaines aux Etats-Unis, survenue en pleine période creuse pour la consommation de pétrole (avant l'hiver, quand se présentent les besoins en chauffage).

Ensuite, les discussions avec l'Iran sur son programme nucléaire ont réduit la prime de risque géopolitique à son plus "bas niveau depuis des décennies", observe Phil Flynn. "Qui se souvient d'un temps où une potentielle attaque sur l'Iran ne figurait pas dans l'équation du prix du pétrole?", remarque-t-il.

afp/fah



(AWP / 18.10.2013 15h50)


Commenter Le brut en hausse à New York, porté par la croissance chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite