Menu
RSS

Le brut en hausse, soutenu par les tensions dans le monde arabe

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur progression mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché soutenu par les troubles en Libye, mais aussi au Yémen et en Syrie, qui font redouter aux opérateurs des perturbations prolongées sur l'offre de brut.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 116,05 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, grimpait de 75 cents à 105,72 dollars.

"Le conflit en Libye soutient les cours du pétrole tout comme le regain de contestation au Yémen. Les tensions persistantes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient demeurent très sérieuses et cela tire vers le haut un marché déjà haussier", expliquait Myrto Sokou, analyste chez Sucden.

"Le marché se comporte de manière relativement volatile, mais les prix du brut restent dans l'ensemble portés par une dynamique solide" alimentée par ces tensions géopolitiques, poursuivait-elle.

Au cinquième jour de l'intervention de la coalition internationale en Libye, marqué par de nouveaux combats meurtriers entre forces gouvernementales et insurgés, le colonel Mouammar Kadhafi a affirmé que son pays était "prêt pour la bataille, qu'elle soit longue ou courte".

"Etant donné les dommages infligés aux infrastructures, les estimations indiquent que la production libyenne de pétrole pourrait être affectée plus d'un an, et en cas de guerre civile prolongée ou d'actes de sabotages, cela pourrait être encore plus long", avertissaient les experts de Commerzbank.

La Libye produisait avant la crise environ 1,6 million de barils par jour, qu'elle exportait en grande partie vers l'Europe; les exportations libyennes se sont arrêtées en raison des combats.

Au Yémen, lâché par une partie de son armée, le président Ali Abdallah Saleh a proposé mardi de quitter le pouvoir au début 2012, mais l'opposition a rejeté cette offre insistant sur son départ immédiat, conduisant le Parlement yéménite à approuver mercredi l'instauration de l'état d'urgence dans le pays.

"La stabilité de la région se trouve menacée, et cela entretient la prudence des investisseurs, bien que le Yémen, voisin de l'Arabie saoudite, soit un producteur de pétrole relativement modeste, avec une production de seulement 260'000 barils par jour", notait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) ont par ailleurs favorisé la hausse des cours du brut sur la place new-yorkaise.

Le DoE a ainsi fait état d'un plongeon de 5,3 millions de barils des stocks américains d'essence la semaine dernière, une chute bien plus prononcée qu'attendu.

"Les stocks d'essence tombent désormais sous leurs niveaux de l'an dernier, mais ce n'est pas parce que la demande est particulièrement forte, mais parce que l'offre (d'essence) est plus basse" en raison notamment d'une baisse des importations, tempérait Torbjorn Kjus, analyste de DnB NOR Markets.

Les stocks de brut aux Etats-Unis ont quant à eux progressé de 2,1 millions de barils, une hausse moins marquée que prévu par les analystes, et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) sont quant à eux restés inchangés.

rp

(AWP/23 mars 2011 18h30)

Commenter Le brut en hausse, soutenu par les tensions dans le monde arabe

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite