Menu
RSS
A+ A A-

Le cours du brut recule à New York, le marché se focalise sur les Etats-Unis et l'Iran

prix-du-petrole New York New York : Le cours du pétrole reculait mardi en fin d'échanges européens, les investisseurs étant focalisés sur la reprise des négociations avec l'Iran et la crise budgétaire aux États-Unis.


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 110,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 88 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 51 cents, à 101,90 dollars.

Les cours du brut étaient affectés "par la poussée du dollar et la reprise des négociations sur le programme nucléaire iranien", indiquait Nicholas Dale-Lace, chez CMC Markets.

Le dollar s'est renforcé mardi face aux autres grandes devises, dans l'espoir d'une sortie de crise sur le budget et la dette aux États-Unis.

Le renforcement du billet vert rend plus coûteux l'achat d'actifs libellés en dollars, tel que le pétrole, pour les investisseurs munis d'autres devises.

En fin d'échanges européens, la sortie de crise aux États-Unis paraissait pourtant plus incertaine, la Maison Blanche ayant rejeté le nouveau plan des républicains de la Chambre des représentants sur un relèvement du plafond de la dette du pays.

Par ailleurs, la reprise des négociations entre l'Iran et les pays du groupe des 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine, Allemagne) sur le programme nucléaire iranien mardi et mercredi à Genève pesait sur les cours du brut.

Les Occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de cacher un volet militaire sous son programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.

En cas de succès des négociations, les sanctions contre l'Iran, dont un embargo sur les exportations pétrolières, pourraient être levées. Cela pourrait se traduire par le retour rapide d'un million de barils par jour sur le marché pétrolier mondial, selon plusieurs analystes.

Affecté par la paralysie de l'État fédéral américain, le département américain à l'Energie (DoE) ne sera pas en mesure de publier mercredi ses statistiques hebdomadaires sur l'état des stocks de brut dans le pays.

En l'absence de cet indicateur très suivi, les investisseurs scruteront donc les statistiques publiées mardi par la fédération professionnelle API.

La semaine dernière, le DoE avait fait part d'une très forte hausse des stocks de brut américains (+6,8 millions de barils), portant leur augmentation à près de 15 millions de barils en trois semaines consécutives.

afp/rp



Commenter Le cours du brut recule à New York, le marché se focalise sur les Etats-Unis et l'Iran


Le pétrole en Iran


lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...

mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite