Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise à 105 dollars le baril à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi à l'ouverture à New York, après deux séances de nette hausse, alors que les opérateurs s'inquiétaient toujours des tensions dans le monde arabe et de leurs répercussions sur l'offre d'or noir.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s'échangeait à 105,04 dollars, en hausse de 7 cents par rapport à la veille.

"Les combats qui se poursuivent en Libye, et les manifestations qui s'étendent dans les autres pays arabes augmentent la prime de risque comprise dans les prix du pétrole", ont résumé les analystes de Commerzbank.

Au cinquième jour de l'intervention de la coalition internationale en Libye, marqué par de nouveaux combats meurtriers, le colonel Mouammar Kadhafi a affirmé que son pays était "prêt pour la bataille, qu'elle soit longue ou courte".

La Libye produisait avant les troubles environ 1,6 million de barils par jour de pétrole, dont elle exportait 1,3 million de barils, en grande partie vers l'Europe. Les exportations du pays sont actuellement quasi interrompues.

"Vu les dégâts aux infrastructures, les estimations indiquent que la production pétrolière de la Libye pourrait être affectée pendant plus d'un an. En cas de guerre civile plus longue ou d'actes de sabotage, cette période pourrait être bien plus longue", a jugé Commerzbank.

"Le marché va donc rester dépendant du pétrole supplémentaire produit en Arabie Saoudite pendant longtemps (...). Dans le même temps, les capacités excédentaires (de production) vont diminuer, rendant le marché plus vulnérable à de nouvelles pertes dans l'offre", ont poursuivi les analystes de la banque.

Dans le reste du monde arabe, au moins quatre personnes ont été tuées mercredi dans le sud de la Syrie.

Les opérateurs du marché pétrolier attendent par ailleurs les statistiques hebdomadaires sur l'évolution des réserves pétrolières américaines, qui doivent être diffusées à 14H30 GMT.

Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablent sur une augmentation de 1,7 million de barils de stocks de brut, mais sur une diminution de 2 millions de barils pour l'essence et de 1,4 million de barils pour les produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

tt

(AWP/23 mars 2011 14h30)

Commenter Le brut se stabilise à 105 dollars le baril à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite