Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, dans un marché attentiste

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York ont ouvert en baisse lundi, les investisseurs adoptant une position attentiste tant que les élus américains n'auront pas trouvé de solution au problème du budget et de la dette des Etats-Unis.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre lâchait 66 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 101,36 dollars.

"Le marché du pétrole continue d'être influencé par l'impasse à Washington alors que la date limite pour un relèvement du plafond de la dette approche", notait Phil Flynn, de Price Futures Group. L'expert estimait que les investisseurs n'avaient "pas beaucoup de raisons d'être optimistes" tant que les négociations semblaient au point mort, et devaient s'attendre "à un relèvement de dernière minute".

Au-delà de jeudi, le Trésor américain a prévenu qu'il ne pourrait plus emprunter et risquait de ne plus pouvoir assurer tous ses paiements. Pour résoudre l'équation, les élus doivent s'accorder à relever le niveau maximum de la dette publique américaine. Mais les négociations se sont avérées infructueuses ce week-end.

Le pays est par ailleurs paralysé depuis deux semaines par l'absence d'accord sur un budget pour le nouvel exercice entamé le 1er octobre.

"Plus le problème dure, plus grand devient le risque pour la demande" d'or noir, soulignait Bart Melek, de TD Securities. Or, "les marchés de l'énergie sont très sensibles aux fondamentaux macroéconomiques que sont l'offre et la demande".

La paralysie de l'Etat américain se traduit par la mise en congés sans solde de centaines de milliers de fonctionnaires, sans compter les emplois privés qui paient aussi le prix d'un tel blocage.

"Les investisseurs sont dans une position attentiste, d'autant plus qu'ils ne reçoivent plus les indicateurs normalement publiés par les autorités qui permettent de voir ce qu'il se passe", ajoutait Bart Melek.

A défaut de pouvoir notamment compter sur le rapport hebdomadaire du département de l'Energie sur les stocks de brut américains, le marché se tournera vers les chiffres de l'American Petroleum Institute, précisait Phil Flynn.

Par ailleurs, une inflation en hausse et des exportations en baisse en Chine "n'ont pas aidé à améliorer l'humeur" des marchés, soumettant la demande de pétrole à "des vents contraires dans le pays qui vient justement de dépasser les Etats-Unis comme premier importateur de pétrole au monde", remarquait Matt Smith, de Schneider Electric.

afp/rp



(AWP / 14.10.2013 15h41)


Commenter Le brut en baisse à New York, dans un marché attentiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite