Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en légère hausse, soutenu par les tensions dans le monde arabe

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur progression mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché soutenu par les troubles en Libye, mais aussi au Yémen et en Syrie, qui font redouter aux opérateurs des perturbations prolongée de l'offre de brut.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 116,19 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, grimpait de 54 cents à 105,51 dollars.

"Le marché reste très bien soutenu" par les tensions dans le monde arabe, alors que "les bombardements aériens des forces alliées se poursuivent en Libye et que la contestation continue au Yémen", résumait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Au Yémen, lâché par une partie de son armée, le président Ali Abdallah Saleh a proposé mardi de quitter le pouvoir au début 2012, mais l'opposition a rejeté cette offre insistant sur son départ immédiat, conduisant le Parlement yéménite à approuver mercredi l'instauration de l'état d'urgence dans le pays.

Le président Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, a mis en garde contre les risques de guerre civile dans son pays, dont la capitale Sanaa est le théâtre depuis lundi d'un déploiement de chars d'unités militaires rivales.

"C'est la stabilité de la région qui se trouve menacée, et cela entretient la prudence des investisseurs, bien que le Yémen, voisin de l'Arabie saoudite, soit un producteur de pétrole relativement modeste, avec une production de seulement 260.000 barils par jour", soulignait M. Kryuchenkov.

La situation en Syrie était de nature à renforcer la nervosité du marché: au moins quatre personnes ont été tuées mercredi dans le sud de la Syrie, où des manifestations sans précédent contre le régime ont été violemment réprimées par les forces de l'ordre.

"Le marché demeure très tendu et les incertitudes géopolitiques limitent un recul des prix. Mais les pertes de la production libyenne de brut est déjà intégrée dans les prix, et les cours du Brent restent en-deçà des sommets atteints en février", lorsqu'ils avaient approché 120 dollars le baril, poursuivait M. Kryuchenkov.

Le colonel Mouammar Kadhafi défie la coalition internationale au cinquième jour de son intervention en Libye, alors que des affrontements sanglants opposaient toujours les forces gouvernementales aux insurgés.

"Etant donné les dommages infligés aux infrastructures pétrolières dans le pays, cela implique que la production libyenne de pétrole pourrait être affectée plus d'un an, et en cas de guerre civile prolongée ou d'actes de sabotages, cela pourrait être encore plus long", avertissaient les experts de Commerzbank.

La Libye produisait avant la crise environ 1,6 million de barils par jour, qu'elle exportait en grande partie vers l'Europe. La Compagnie nationale libyenne de pétrole avait indiqué samedi que cette production avait chuté à 400.000 barils par jour.

sm

(AWP/23 mars 2011 13h08)

Commenter Le brut en légère hausse, soutenu par les tensions dans le monde arabe


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite