Menu
RSS

Le cours du brut en baisse à New York, sous pression d'une offre abondante

  • Écrit par Cours du baril

prix-du-petroleNew York - Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en net recul vendredi, l'or noir faisant l'objet de prises de bénéfices après sa hausse de la veille et en raison d'une hausse de l'offre.

 

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 1,94 USD sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 101,07 USD.

"Le rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ce matin, qui a fait état d'une hausse de l'offre, continue de mettre les prix sous pression", notait John Kilduff, analyste à Again Capital.

"Selon ce rapport, la baisse de la production au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'aura pas trop d'impact puisque l'offre augmente ailleurs", concluait-il.

L'AIE estime que la production de l'Opep est tombée sous 30 mio de barils par jour (mb/j) pour la première fois depuis deux ans, en raison de la chute des productions libyenne et irakienne. Mais ces difficultés ont masqué la hausse continuelle de la production hors Opep, liée à la production d'hydrocarbures de schiste en Amérique du Nord, à l'apaisement des tensions entre Soudan et Soudan du Sud, et au début de l'extraction d'un gisement géant au Kazakhstan.

Au total, l'agence estime que la production pétrolière hors Opep a grimpé de 1,7 mb/jour au troisième trimestre, la plus forte progression trimestrielle depuis dix ans.

Par ailleurs, la veille, "le potentiel d'avancées" sur la question des finances publiques à Washington avait provoqué une hausse, qui faisait l'objet vendredi de prises de bénéfices, constatait John Kilduff.

A l'issue d'une réunion de plus d'une heure jeudi entre le président Barack Obama et 20 responsables républicains, le chef de la majorité de la Chambre des représentants, Eric Cantor, a semblé indiquer qu'une percée était en vue au sujet d'un accord pour relever le plafond de la dette.

Les républicains ont proposé un relèvement temporaire jusqu'au 22 novembre pour écarter le risque d'un défaut de paiement des États-Unis, mais sans inclure de mesure rouvrant entièrement l'État fédéral, paralysé depuis le 1er octobre.

Pour l'instant, "aucune décision définitive n'a été prise", selon le porte-parole du président de la Chambre John Boehner.

En attendant, le département de l'énergie américain a fait savoir qu'il ne publierait plus de données, notamment ses rapports hebdomadaires sur les stocks américains de brut, à compter du 11 octobre en raison d'une fermeture prolongée.

De nombreux services publics fédéraux américains sont fermés depuis début octobre faute de crédits budgétaires pour fonctionner. Des centaines de milliers de fonctionnaires sont ainsi mis en congés sans solde.

"L'agenda d'une reprise des publications des données et des rapports sera déterminé une fois finie la période de fermeture", a indiqué Jonathan Cogan, un porte-parole de l'agence.

Phil Flynn, de Price Futures Group, faisait aussi remarquer que les Etats-Unis sont passés au deuxième rang, derrière la Chine, des pays importateurs de pétrole. Leur indépendance accrue à cet égard devrait diminuer la tension sur la demande mondiale.

afp/al



(AWP / 11.10.2013 17h09)

 

 

 



Commenter Le cours du brut en baisse à New York, sous pression d'une offre abondante

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 12:17

Le pétrole rebondit, l'Opep rassure les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens, l'Opep s'évertuant à rassurer des marchés inquiets de la hausse apparemment...

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite