Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit sur une nouvelle hausse, à 104 dollars à New York

petrole_afp_nyNew York : Les prix du pétrole ont nettement progressé mardi à New York, soutenus une nouvelle fois par les troubles qui agitent le monde arabe, en Libye mais aussi au Yémen et en Syrie.

 


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 104,00 dollars, en hausse de 1,67 dollar par rapport à la veille.

Le contrat à échéance mai, qui devient mercredi la référence, a gagné 1,88 dollar à 104,97 dollars.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance mai a gagné 74 cents à 115,70 dollars.

En léger recul à l'ouverture de la séance new-yorkaise, les cours sont rapidement repartis à la hausse.

"Le marché reste concentré sur ce qui se passe au Moyen-Orient", a résumé John Kilduff, d'Again Capital. "Il s'inquiète maintenant au sujet du Yémen en particulier, où le président vit peut être ses derniers jours au pouvoir, et bien sûr les hostilités ne cessent pas".

"Aucune issue rapide n'est en vue pour aucun de ces sujets", a-t-il estimé.

Au quatrième jour de l'offensive aérienne internationale contre la Libye, de violents combats ont opposé mardi les rebelles aux forces pro-Kadhafi dans l'ouest du pays.

Pour les analystes de Commerzbank, "il est improbable que les livraisons libyennes de pétrole reviennent rapidement à la normale".

La Libye produisait avant la crise environ 1,6 million de barils par jour, qu'elle exportait en grande partie vers l'Europe.

"La situation est extrêmement tendue au Moyen-Orient, et pas seulement en Libye, le marché s'inquiète de la situation au Yémen, à Bahreïn, en Algérie", a commenté Phil Flynn, de PFG Best. "Les courtiers restent sur leur garde".

La Syrie, pays gouverné d'une main de fer depuis 40 ans par le parti Baas, est à son tour touchée par des manifestations sans précédent. Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblés mardi à Deraa, dans le sud du pays, où ils ont été encerclés par un grand nombre de membres des forces de l'ordre.

Au Yémen, le président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, a été lâché par une partie de son armée. Il a proposé mardi de se démettre au début 2012, mais l'opposition a rejeté cette offre, insistant sur son départ immédiat.

Le groupe pétrolier norvégien DNO a annoncé avoir évacué 10 expatriés du Yémen, tandis que le français Total a assuré prendre "toutes les dispositions de sécurité" pour ses employés dans ce pays.

Au Japon, les autorités ont mis sur le marché 58 millions de barils détenus dans des réserves pour éviter toute pénurie après le séisme et le tsunami, ont relevé les analystes de JPMorgan.

"C'est un volume très important qui va réduire les importations de pétrole du pays", ont-ils estimé.

rp

(AWP/23 mars 2011 06h20)

Commenter Le brut finit sur une nouvelle hausse, à 104 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite