Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse à New York après le passage sans dégât d'une tempête

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York baissaient à l'ouverture lundi après le passage sans dommage d'une tempête sur le golfe du Mexique et alors que les investisseurs restaient préoccupés par l'impasse budgétaire aux Etats-Unis.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 1,36 USD sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 102,48 USD.

Les acteurs du marché s'étaient inquiétés en fin de semaine dernière des conséquences que pouvait avoir le passage de la tempête Karen sur certaines zones importantes de raffinage et de production dans le sud des Etats-Unis, faisant grimper le prix du baril.

Mais Karen a perdu de sa vigueur dès samedi soir et "même si la production de brut dans le golfe du Mexique va s'en ressentir un peu", plusieurs entreprises ayant décidé d'évacuer par précaution leurs installations pétrolières, "cela n'aura qu'un impact de court terme", souligne Phil Flynn de Price Futures Group.

Aussi, les investisseurs se focalisent de nouveau sur les débats en cours à Washington; et ils ne sont pas portés par un élan d'optimisme.

Républicains et démocrates ont continué à camper sur leurs positions ce week-end. Faute d'accord sur le budget, la fermeture partielle des services publics entre donc dans sa deuxième semaine ce lundi.

Surtout, le Congrès est théoriquement censé approuver avant le 17 octobre un relèvement du plafond de la dette des États-Unis pour éviter un défaut de paiement du pays.

"Personne ne veut être trop présent sur le marché tant que le gouvernement ne retrouve pas un fonctionnement normal", souligne Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"Bien sûr, une solution finira bien par être trouvée mais on ne sait pas quand. En attendant, les courtiers préfèrent se placer en retrait plutôt que de prendre des risques", explique-t-il.

La baisse des cours devrait toutefois rester limitée selon lui car "l'Europe, l'Asie, les autres régions du monde, ne s'en tirent pas trop mal et la demande reste à un niveau solide".

afp/jh



(AWP / 07.10.2013 16h05)


Commenter Le brut baisse à New York après le passage sans dégât d'une tempête


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite