Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse avec l'arrivée de la tempête dans le Golfe du Mexique

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens, partagés entre l'impact de la tempête Karen dans le golfe du Mexique et les conséquences de la paralysie budgétaire aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 109,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 6 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 23 cents, à 103,53 dollars.

"Des inquiétudes autour d'un ralentissement de la production pétrolière (aux États-Unis) à cause de la tempête a provoqué un mouvement de couverture de positions à découvert", qui a poussé les cours du brut à la hausse, expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

L'arrivé de la tempête tropicale Karen dans le Golfe du Mexique, d'où provient 20% de la production pétrolière américaine, a conduit plusieurs compagnies à évacuer les plateformes pétrolières situées en haute mer.

Les opérateurs s'inquiétaient également des dégâts que la tempête pourrait éventuellement causer sur les raffineries installées dans le sud des États-Unis.

Les autorités américaines ont en effet appelé vendredi les habitants d'une zone le long du golfe du Mexique à se préparer et à stocker des vivres pour faire face à la tempête Karen, qui pourrait frapper la Louisiane et la Floride samedi.

La préoccupation principale des investisseurs restait toutefois la persistance du blocage budgétaire au Congrès américain, qui forçait plusieurs centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux à rester en congés sans solde pour le quatrième jour consécutif.

Le président Barack Obama, et ses alliés démocrates du Sénat, ont proposé de négocier formellement sur un budget à long terme mais exigent comme condition le vote par la Chambre d'une loi de finances de six semaines pour rouvrir l'ensemble des administrations fédérales.

Les républicains ont au contraire adopté une stratégie de réouverture des agences fédérales au compte-goutte, en commençant par les parcs, musées et monuments nationaux, mais cette approche est rejetée par les démocrates qui la jugent hypocrite.

Outre les négociations sur le budget, les responsables politiques américains vont bientôt devoir s'atteler à des discussions sur le plafond de la dette de la première économie mondiale qui, faute d'accord préalable, sera atteint le 17 octobre, risquant de placer les États-Unis en défaut de paiement.

Les investisseurs s'inquiétaient donc de l'impact de cette crise budgétaire sur la croissance des États-Unis et sur la demande de pétrole du premier consommateur mondial d'or noir.

afp/cha



(AWP / 04.10.2013 18h31)


Commenter Le brut progresse avec l'arrivée de la tempête dans le Golfe du Mexique


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite