Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se ressaisit, dans un marché soutenu par les tensions en Libye

petrole_afp_singapourLondres : Les prix du pétrole se ressaisissaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché soutenu par la poursuite des opérations militaires de la coalition internationale en Libye et toujours attentif à la crise japonaise.

 


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 115,45 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril grimpait de 1,42 dollar à 103,75 dollars.

Les cours du brut rebondissaient après avoir évolué en baisse jusqu'à la mi-séance.

"Les prix du baril sont très volatils, alors que les bombardements de la coalition en Libye entretiennent la nervosité du marché", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

De violents combats opposaient mardi les rebelles aux forces pro-Kadhafi dans l'ouest du pays, alors que l'offensive aérienne de la coalition internationale contre le régime se poursuivait pour le quatrième jour.

"La situation en Libye semble encore loin d'être résolue, le pays semblant être entré dans ce qui devrait probablement être une période prolongée de bouleversements politiques et économiques, avec une réduction significative de ses capacités d'exportations (de pétrole), quelle que soit l'issue militaire immédiate du conflit", confirmaient les analystes de Barclays Capital.

La situation alimente ainsi les craintes d'une crise prolongée, rendant improbable un retour rapide de la production libyenne de brut (environ 1,6 million de barils par jour avant le conflit) sur le marché.

Or, dans le même temps, "des mouvements de protestation interviennent au Yémen et en Syrie, et les tensions persistent à Bahreïn", un environnement qui accroît les incertitudes dans la région et "justifie une prime de risque pour les prix du pétrole", ajoutait Commerzbank.

Au Yémen, le président Ali Abdallah Saleh a mis en garde mardi contre le risque d'une guerre civile, après le ralliement de dizaines d'officiers du régime à la contestation.

En Syrie, plus d'un millier de manifestants scandant des slogans contre le régime se sont rassemblés mardi à Deraa, vite encerclés par les forces de l'ordre.

"Il semble toutefois que, même si les violences persistantes en Libye continuent d'affecter les prix du pétrole, les tensions politiques à travers le Moyen-Orient sont déjà intégrées en partie par le marché", tempérait Myrto Sokou, du courtier Sucden Financial.

Selon elle, les prix étaient aussi portés "par un regain d'optimisme sur le Japon, dont l'économie pourrait se reprendre plus vite qu'attendu", entrant dans une phase de reconstruction qui verrait croître sa demande énergétique.

Le Japon pourrait avoir recours aux énergies fossiles, notamment par une consommation accrue de brut et de produits pétroliers, pour compenser la fermeture d'une partie de son parc nucléaire, suite au séisme et au tsunami destructeurs qui ont frappé l'archipel le 11 mars.

A court terme, la demande pétrolière nippone pourrait cependant diminuer, dans une économie mise à mal par la catastrophe.

Par ailleurs, "le Japon a vendu une partie du pétrole non utilisé par les raffineurs, le remettant sur le marché mondial, cela exerce une pression à la baisse" sur les cours du brut, expliquait Phil Flynn, de PFG Best.

rp

(AWP/22 mars 2011 18h56)

Commenter Le brut se ressaisit, dans un marché soutenu par les tensions en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite