Menu
RSS
A+ A A-

Prix en baisse, le marché anticipe une hausse des stocks de brut US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un contexte adverse avec la paralysie de l'État fédéral américain, l'attente d'une hausse des stocks de brut américains et l'apaisement des tensions géopolitiques.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 107,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 11 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 34 cents, à 101,70 dollars.

Les investisseurs s'inquiétaient de l'impact de la fermeture de l'État fédéral américain sur la demande de matières premières du pays, qui pourrait s'en trouver réduite, indiquaient les analystes de Marex Spectron.

"La fermeture devrait réduire la demande (de pétrole) avec des centaines de milliers d'employés en congé sans solde", précisaient-ils.

Faute d'un accord lundi soir au Congrès sur le budget américain, environ 800.000 fonctionnaires jugés non essentiels sur plus de deux millions, ont été mis en congé sans solde mardi.

Cela pourrait affecter la croissance de la première économie mondiale ainsi que la demande de pétrole chez le premier consommateur d'or noir de la planète.

De plus, "l'attente d'une hausse des stocks pétroliers américains la semaine dernière met également les prix (du brut) sous pression", ajoutaient les analystes de Marex Spectron.

Malgré la mise au chômage technique, le Département américain de l'Énergie (DoE) s'est dit en mesure de publier comme d'habitude mercredi le niveau des stocks pétroliers américains pour la semaine achevée le 27 septembre.

Selon un sondage réalisé par Dow Jones Newswires, les analystes s'attendent à une hausse des stocks de 2,1 millions de barils. Ils envisagent en revanche un repli des stocks d'essence de 600.000 barils et des réserves de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) de 600.000 barils également.

La semaine dernière, le DoE a fait part d'une hausse surprise de 2,6 millions de barils des stocks de brut.

"Sans aucune nouvelle pour soutenir les prix, l'apaisement des menaces géopolitiques et l'abondance de l'offre ont toujours un impact négatif " sur les cours du brut, ajoutaient les économistes de Commerzbank.

Les avancées sur les questions du désarmement syrien et du programme nucléaire iranien ont tout particulièrement pesé sur les prix du pétrole ces dernières semaines.

afp/jq



(AWP / 02.10.2013 12h30)


Commenter Prix en baisse, le marché anticipe une hausse des stocks de brut US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite