Menu
RSS
A+ A A-

le brut recule légèrement, malgré la poursuite des frappes en Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, alors que les opérateurs restaient attentifs à la poursuite des opérations militaires de la coalition internationale en Libye.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 114,76 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 20 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril cédait 16 cents, à 102,17 dollars.

"Les prix du baril sont très volatils, alors que les bombardements de la coalition en Libye entretiennent la nervosité du marché", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Une coalition internationale, emmenée par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, poursuivaient mardi les frappes par air et par mer contre des objectifs militaires, visant les forces du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

"Mais si l'on en croit le général américain Carter Ham, la phase la plus intense des opérations en Libye est probablement terminée. Il a également clairement rappelé que le colonel Kadhafi n'était pas une cible. On devrait arriver à une impasse sur le terrain" où forces pro-Kadhafi et insurgés s'affrontent toujours, note M. Petersson.

"La poursuite de frappes alliées en Libye rend improbable une normalisation rapide des exportations libyennes de brut", soulignaient de leur côté les analystes de Commerzbank, rappelant que les pertes de la production dans le pays équivalaient à plus d'un million de barils par jour.

Or, dans le même temps, "des mouvements de protestation interviennent au Yémen et en Syrie, et les tensions persistent à Bahreïn", un environnement qui accroît les incertitudes dans la région et "justifie une prime de risque pour les prix du pétrole", ajoutait Commerzbank.

Au Yémen, le président Ali Abdallah Saleh a mis en garde mardi contre le risque d'une guerre civile, après le ralliement de dizaines d'officiers du régime à la contestation.

En Syrie, des milliers de personnes ont défilé lundi dans le sud, après l'enterrement d'un manifestant tué la veille.

Par ailleurs, au Japon, touché le 11 mars par un séisme et un tsunami dévastateurs, "la situation reste très incertaine et observée sérieusement par les investisseurs", rappelait M. Petersson, soulignant cependant que "les raffineries nippones commencent à redémarrer, avec plus de cargos chargés de brut mettant le cap sur le pays".

Selon les analystes, le Japon pourrait avoir recours aux énergies fossiles, et notamment à une consommation accrue de brut et de produits pétroliers, pour compenser la fermeture d'une partie de son parc nucléaire.

rp

(AWP/22 mars 2011 13h00)

Commenter le brut recule légèrement, malgré la poursuite des frappes en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite